Homélie
Prière universelle
 SEL DE LA TERRE, LUMIÈRE DU MONDE 
 

Il est souvent question d’évangélisation de nos jours, y compris de nouvelle évangélisation, il y a quelques années. 

Se souvenir que l’on n’a jamais cessé d’évangéliser :
Les moines irlandais qui ont évangélisé notre région aux temps mérovingiens : St Colomban  St Fiacre, St Faron, Ste Telchilde,  etc
Marie de l’Incarnation qui part au Canada avec les Ursulines au 17ème s.
Les Franciscaines de Marie qui partent en Chine au début du siècle dernier. Elles partaient alors en sachant ne plus jamais revenir en France, etc, etc

L’évangélisation est dans la nature même de l’Eglise : « Malheur à moi si je n’évangélise pas ! », disait saint Paul. Mais l’on peut s’interroger : Que cherchons nous dans l’évangélisation ?

Prolonger un certain système religieux dont le pouvoir s’appuie sur le nombre ? Maintenir une culture chrétienne particulière ? Mais l’on reste alors dans une perspective bien humaine. On a alors recours aux moyens employés par n’importe quel groupe pour se maintenir et se développer. Avec le risque de se laisser gagner par l’esprit de secte, à des conditionnements propres à une idéologie, des propagandes plus ou moins cachées. Chaque religion a ses intégristes ou autres schismatiques. Nous avons les nôtres. 

Il en va tout autrement pour celui qui a découvert Jésus Christ et son Royaume. Il peut comprendre ce que lui dit Jésus : « Tu es sel de la terre, lumière du monde ». Il sait qu’il est souvent insipide, tiède, timoré, pas forcément intelligent ni courageux. S’il peut alors accueillir sans trembler cette parole de Jésus, c’est aussi parce qu’il sait recevoir de lui les vertus propres au sel et à la lumière.

Il ne lui est pas défendu d’avoir recours aux moyens modernes de communication, au contraire, mais ce n’est pas en eux qu’il met sa confiance.

Sa seule arme véritable, c’est l’amour de Celui qui lui dit : Je suis avec toi.

C’est pourquoi son premier langage est celui du service, la réalité de son amour pour ses frères. Alors avant toute parole il a déjà parlé de Dieu, il a été lumière sel de la terre, témoin de la vérité qu’il professe.

C’est ce que nous disent les deux premières lectures.
- Ce beau texte d’Isaïe qui lie notre relation à Dieu en ce qu’elle a de plus personnel au partage du pain, du logement pour celui qui est sans abri.
- Et saint Paul qui se présente : « dans la faiblesse, craintif et tout tremblant…mais c’est l’Esprit et sa puissance qui se manifestent pour que votre foi ne repose pas sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu »

 

Prière universelle

Dieu nous appelle à être de véritables témoins de son Royaume.
Confions-lui l’Église et le monde.

R/ I64 : O Seigneur envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre !

Dieu nous appelle à être sel de la terre et lumière du monde.
Pour qu’à la suite de St Paul l’Église se laisse pénétrer toute entière de la puissance de Dieu
et soit ainsi le phare qui guide tout homme vers lui,
Ensemble, prions le Seigneur.
                        R/

Dieu nous appelle à faire disparaitre de nos pays le joug, le geste de menace, la parole malfaisante.
Pour que l’Esprit inspire les chefs d’états actuels et futurs comme chacun de nous,
Ensemble, prions le Seigneur.
                            R/

Dieu nous appelle à la bénédiction.
Pour que les personnes en souffrance trouvent en chaque chrétien les paroles de soutien, d’apaisement et reprennent confiance,
Ensemble, prions le Seigneur.
                            R/

Dieu nous appelle à l’appeler !
Pour que nous tous, rassemblés ici aujourd’hui, nous trouvions dans le partage du Pain et du Vin la force et la vitalité de crier vers Dieu pour nous-mêmes et pour tous les sans-voix,
Ensemble, prions le Seigneur.
                            R/

Dieu tout puissant d’amour et de vie
entend notre prière et ne cesse pas de te rappeler à nous
par Jésus-Christ notre Seigneur.
Amen

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre