Homélie
Prière universelle
C’EST L’ESPRIT QUI FAIT VIVRE
(Jean 6/ 60-69)

A Capharnaüm Jésus, Verbe fait chair, révèle à ceux qui l’ont suivi que leur vérité est de se livrer aux autres pour, comme lui, être leur nourriture. Un réflexe de défense les pousse à refuser ses paroles en les enfermant dans leur sens matériel. au lieu de les reconnaître comme « esprit et vie », ce qui va trop loin pour qu’ils l’acceptent. Ainsi à toutes les époques, les hommes ont préféré hausser les épaules plutôt que d’accepter le message qui nous dit que l’on ne sauve que ce que l’on donne, y compris notre propre vie.

On ne sauve que ce que l'on donne, y compris notre propre vie.

Bien entendu on peut recourir à une ruse plus ou moins consciente. Plutôt que de faire nôtres les attitudes du Christ tour au long de sa vie, y compris au point culminant de la Croix, on peut se contenter du rite eucharistique : on va à la messe, on communie et tout est dit, mais pas grand chose n’est fait, car il faut aller plus loin que ce comportement religieux pour parvenir à la foi dont il est l’expression. Les rites ne sont là que pour nous introduire à la conformité avec ce que le Christ a été. Plus qu’une imitation, il s’agit d’une communion au sens premier du mot, ne faire qu’un avec Lui comme avec tous les hommes.

Le chemin pour y parvenir, c’est la foi.

Entrer dans ce dynamisme de vie, c’est tout le sens de ce ch.6 de saint Jean, jusqu’au moment où, après avoir récriminé contre lui, ils se détournent de lui.
A l’adresse de ceux qui se révoltent contre ses paroles sur la chair et le sang, Jésus déclare : « Il en est parmi vous qui ne croient pas »
Avec le petit groupe de ceux qui sont restés, c’est l’instant décisif : « Voulez-vous partir vous aussi ?»
Nous revenons au début du ch.6 quand il était question de venir à lui pour ne plus jamais avoir faim et soif. La foi n’est pas seulement de lui faire confiance pour obtenir de lui quelque bienfait, elle revient à accepter de tout perdre pour faire un avec lui.

Si l’on refuse d’admettre « où va le Christ », c’est à dire vers le don de sa vie, c’est qu’on ne croit pas vraiment qu’il vient de Dieu. Croire cela ne signifie pas une simple adhésion intellectuelle, mais une adhésion qui touche tout l’être.
Ne pas faire comme cette maman qui jugeait inutile d’envoyer sa fille au catéchisme : « Ma fille est parfaitement chrétienne, Je lui ai appris tout ce qu’il faut savoir sur la religion ». C’est une attitude fréquente aujourd’hui, Elle oublie que

la foi n’est pas seulement affaire de connaissances,
mais aussi d’engagement.

La fin de l’évangile le dit : « Voulez vous partir vous aussi ? » demande Jésus aux Douze devant la désertion de la foule. Il laisse comme toujours au cœur de l’homme la liberté de dire oui ou non, tout comme Josué à l’entrée de la Terre promise. La réponse de Pierre est nuancée : « A qui irions-nous ? ». Il ne se prononce pas sur la question de manger et de boire le corps et le sang. Au fond il est toujours à mi-chemin, quand il dit « Non cela ne t’arrivera pas ». Le moment venu il s’enfuira comme les autres. S’il suit à distance, c’est pour demeurer anonyme…On sait la suite, la force de la croix et de la résurrection, et combien notre foi est de faire confiance, sans prétendre dépasser la fragilité de Pierre.

26.8.18

Prière universelle

Sous le regard miséricordieux de notre Père,
toujours à l’écoute de nos cris,
prions-le avec foi et espérance pour tous les hommes

R/ I 42 Vienne sur nous ta miséricorde !

- Prions pour l’Église, meurtrie par les blessures faites à ses membres les plus fragiles,
Que chacun des baptisés entende l’appel du Pape François à s’engager par la prière et l’action,
dans une transformation ecclésiale et sociale

- Prions pour ceux qui, face à la persécution, sont tentés d’abandonner le Seigneur,
Qu’ils trouvent dans le Pain de vie la force de témoigner du Christ et de son Évangile.

- Prions pour les jeunes qui se sont mariés cet été,
pour les couples ici présents et ceux qui vivent un échec dans leur relation,
Qu’ils trouvent un appui solide dans la fidélité de Dieu à son alliance.

- Prions pour notre assemblée et les communautés chrétiennes,
Que chacun d’entre nous renouvelle dans son cœur sa foi au Christ,
lui qui a les paroles de la vie éternelle.

Dieu notre Père,
Tu as envoyé ton Fils pour nous donner la Vie,
Ecoute notre prière confiante et exauce-la
par Jésus, le christ, notre Seigneur. Amen

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre