Homélie
Prière universelle
TENTATIONS
(Luc 4/1-13)

Il y a en nous une force qui nous pousse à nous préférer à tous les autres, à prendre le pouvoir, à dominer, au sein de nos familles, dans notre milieu professionnel, au sommet de l’Etat : « tous les royaumes de la terre je te les donnerai… ». L’ambition est un tyran démoniaque que beaucoup considèrent comme une vertu. Tout nous pousse à attirer l’attention et à susciter l’admiration pour nos exploits : « Si tu es le Fils de Dieu comme tu l’as entendu lors de ton baptême, jette toi en bas du sommet du temple ». Certes Jésus fera des miracles, mais ce ne sera jamais pour sa notoriété. Il imposera le silence aux bénéficiaires.

Satan interprète l’Écriture, Gen 3, a contrario, mais Jésus lui répond par trois citations du Deutéronome. Parole de Dieu Jésus se soumet à la Parole, il obéit « Il s’est anéanti lui-même se faisant obéissant jusqu’à la mort et à la mort de la croix » Phil 2/8. Il va donc à l’encontre de nos réactions spontanées, les nôtres et peut-être les siennes, du fait que l’évangile situe ces scènes au début de la vie publique, alors que commence l’annonce du Royaume de Dieu et l’invitation à y entrer. Plusieurs ont leur idée à ce sujet.

Trois tentations comme un chiffre symbolique. Il représente le pluriel, la multitude, une sorte de perfection. Il y a trois personnes en Dieu, trois personnes dans la famille de Jésus, trois jours pour ressusciter, trois reniements de Pierre, une infinité de tentations ou plutôt une seule, le culte de soi qui prend une multitude de formes.

 Il y a entre autres pour nous, celles de ces dernières semaines, tentations de honte et de tristesse. Elles suivent les fautes dont nous prenons conscience dans l’Église et qui nous sont jetées à la face ou font de nous tous des suspects. La question se pose alors .Pourquoi Dieu nous laisse-t-il en proie aux tentations ? Parce que c’est librement que nous devons nous donner à lui. Nous avons le choix entre lui et nous, entre adorer Dieu ou nous adorer nous-mêmes. Dans ce cas nous nous séparons de Celui qui est notre source et nous allons vers la mort. Comme le Christ, nous recevons tout du Père et notre vérité d’hommes tient à ne pas nous couper de cette  origine. Les tentations du Christ ont pour but de le forcer à agir d’une certaine façon alors qu’il vient pour que, dans l’humanité, quelqu’un agisse pour le Père « Il faut que le monde le sache, j’aime le Père »

Avec des pierres, Jésus ne fera pas de pain, il en fera avec sa propre chair. La Pâque, notre Eucharistie d’aujourd’hui, sont déjà présentes dans ses réponses,

10.3.19



Prière Universelle

Le Carême est le temps favorable
pour retourner vers Dieu, notre Père,
et recevoir ensemble sa miséricorde.
Prions-Le d’exaucer nos demandes.

R : SOUVIENS-TOI, SEIGNEUR, DE TON ALLIANCE

« Après son baptême, JESUS fut poussé au désert par l’Esprit »
Des catéchumènes, et de toute l’Eglise en marche vers Pâques,
Seigneur, souviens-Toi

« Nous avons crié vers le Seigneur, il a entendu notre voix »
De tous ceux qui se trouvent dans la misère, la peine ou l’oppression,
Seigneur, souviens-Toi

« Tout près de toi est la Parole, elle est dans ta bouche et dans ton cœur »
Des hommes et des femmes qui cherchent une réponse à leur quête spirituelle,
Seigneur, souviens-Toi

« Cette Parole, c’est le message de la foi que nous proclamons »
De nous tous réunis ce matin pour cette Eucharistie dominicale,
Seigneur, souviens-Toi

Seigneur Dieu,
Tu nous offres la grâce de croire en Toi :
exauce notre prière en ce jour,
et nous pourrons marcher vers la Nouvelle Jérusalem
où retentissent les cris de joie.
PAR JESUS, TON FILS, NOTRE-SEIGNEUR

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre