Chroniques de Jouarre

Le coronavirus…

En relisant notre ‘cahier du soir’ où sont inscrits nos échanges communautaires au jour le jour, je constate que ca fait quelques temps qu’il a fait parler de lui. Avec Sr Marie-Emmanuel, nous avons vibré dès les débuts de la pandémie en Asie, et entre autres en Corée.

Et puis, c’est devenu de plus en plus concret…
Aujourd’hui comme tout le monde, notre quotidien est modifié, transformé, ralenti aussi probablement.

Beaucoup nous demandent des nouvelles. Nous allons bien ! Aucune de nous n’est malade, et au-delà de cette ‘chance’, nous avons bien conscience d’être privilégiées. Habituées à une certaine distanciation sociale, nos vies en sont probablement un peu moins chamboulées, moins vidées aussi de leur contenu ordinaire. Cependant, nous avons fermé l’hôtellerie, le magasin, l’accès aux célébrations… et les ateliers sont impactés par la circulation difficile des transporteurs et plus encore par la fermeture des magasins revendeurs.

Dès le début, nous avons fait le choix de confiner strictement les plus aînées. Dans leur bâtiment au statut d’EPHAD, elles mènent une vie entourée d’une équipe de soignantes admirables, mais une vie coupée de la communauté. C’est pour elles une vraie épreuve…
Etant par conséquent un peu moins nombreuses dans la vie ordinaire de la communauté, nous avons pris nos distances les unes par rapport aux autres. Une place sur deux au réfectoire, et de même au chœur. La solidarité fraternelle est forte, le chant se maintient… et la prière s’intensifie.

Car de près ou de loin, nous sommes toutes rejointes. Nos voisins, nos proches, nos amis, nos familles, le diocèse, les communautés amies, le monde…

Nous essayons de nous rendre proches de ceux qui en ont besoin. Quelques sœurs confectionnent des masques, d’autres prennent des nouvelles, d’autres cherchent comment vous faire partager en direct notre prière de la semaine sainte, d’autres vous proposent des pistes de lectures (voir ci-dessous), des textes et même un concours de poésie (voir ci-dessous). Toutes respectent au mieux les gestes barrières et vivent le Carême avec sa tonalité si particulière cette année.

Nous nous sommes associées à la prière du 25 mars, illuminant notre façade et faisant retentir nos cloches. Nous nous sommes associées à la bénédiction ubi et orbi du Pape François. Un mercredi, de 19h30 à 20h15, nous remplaçons la 'soirée libre' par un temps de prière silencieuse au chœur. Nous restons associées à toutes vos intentions… Soyez en certains…

En trois mots - Mars 2020

Joie

2020 03 01Pour St Benoit, le Carême est lié à la joie. C’est le temps de la « joie du désir spirituel ». Cette joie qui vient se puiser au profond de nos vies, de nos cœurs, loin des remous de la surface.

Cette joie aussi ressentie par Sr Chantal en rejoignant tous les catéchumènes du diocèse lors de leur appel décisif à la cathédrale. Depuis, chaque soir, à Complies, nous les nommons et prions pour eux, sur leur chemin vers le baptême, sur leur chemin après le baptême.

Ce n’est que le début du chemin et de la joie…

En trois mots - Février 2020

Et si on s’en parlait ? 

Début février, nous avons eu la joie du séjour parmi nous de P. Luc (de la Pierre-qui-Vire) et M. Scholastique (de Pradines). Chacune de leur venue est une belle occasion de nous poser ensemble, de faire circuler la parole, d’échanger et de nous laisser interpellées sur des réalités communautaires. Une vraie grâce pour cheminer ensemble !

Et cette fois-ci, l’originalité s’est glissée dans la répartition des groupes de travail. Nous étions par tranches d’âge… ce qui, en fait, ne nous arrange presque jamais dans le courant des jours et des emplois… et qui s’est avéré un vrai cadeau. A renouveler de temps en temps !

Abbaye
Notre Dame de
Jouarre