Homélie
Prière universelle
PORTE DE LA LIBERTÉ
(Jean 10/1-10)

Nous n’apprécions pas beaucoup d’être comparés à un troupeau. Ce côté grégaire semble nous confondre dans l’anonymat avec les moutons de Panurge en fond de tableau. Or Jésus inverse cette image : le bon berger connaît chacune de ses brebis et l’appelle par son nom. Il la connaît comme lui-même connaît le Père. Elle n’est pas pour lui un objet standard,  interchangeable, mais une personnalité singulière. Et c’est pour cela qu’il n’abandonne pas la brebis blessée, malade ou perdue, qu’il s’agisse de détresse physique, mentale ou morale.

Chacun est unique pour le Dieu Un et personne ne doit être perdu.

C’est une relation personnelle que Dieu établit avec nous en Jésus Christ, relation inconcevable si elle n’est pas libre.

Tout au long de l’Écriture, nous voyons Dieu solliciter la liberté de l’homme 

Certes Jérémie peut dire : « Tu m’as séduit Seigneur et je me suis laissé séduire », mais cet attrait intérieur qui porte à croire, cette séduction, ne suppriment en rien la liberté de la réponse.

Jésus nous le dit quand il déclare que ses brebis connaissent sa voix, mais il va encore plus loin quand il dit que celui qui passe par lui pourra « entrer et sortir » formule qui exprime la liberté.

Devenir chrétien, ce n’est pas se lier à un parti qui vous jettera quand il n’aura plus besoin de vous, s’imposer des exigences lourdes à porter comme le pensent trop de nos contemporains, c’est découvrir la vraie liberté, celle qui consiste à faire la volonté de celui que l’on aime.

Mais alors si la personne compte autant, pourquoi parler de troupeau ? cf ps 95/7. Parce que tout ce que nous sommes, tout ce qui fait notre particularité doit être versé au fond commun pour construire un seul corps à l’image de Dieu qui est Un et Trinité. L’un et le multiple sont ici réconciliés. Donc le troupeau dont parle la Bible n’est pas un troupeau comme les autres, où toutes les bêtes sont interchangeables.

Il en résulte que l’autorité du bon berger, de Dieu lui-même, n’a rien à voir avec ce que nous entendons habituellement sous ce mot. Il s’agit d’une autorité qui fonde et qui fait grandir, l’autorité d’un « auteur » l’auteur de mes jours. Et nous savons que le terme de l’exercice de cette autorité c’est notre liberté, au delà des contraintes que la vie nous impose.

« Si le Fils vous libère vous serez vraiment des hommes libres » Jean 6/36  

07/05/2017

Prière universelle

Le Christ est venu pour que les hommes aient la vie en abondance.

Avec confiance, tournons-nous vers lui en ce dimanche des vocations.

R: O Christ ressuscité exauce-nous !

Pour le pape François, les évêques, les prêtres et tous ceux qui exerce une charge pastorale :

que tous fassent entendre la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité et conduisent les hommes vers le Père.  

Ensemble prions

Pour notre pays, tous ceux qui iront voter en ce jour :

que tous se laissent guider par la lumière de l'Evangile dans leurs choix politiques        et gardent au cœur l'espérance. 

Ensemble prions

Pour les jeunes qui entendent l'appel à vivre l'Evangile dans la vie religieuse ou sacerdotale,

que tous découvrent la joie de suivre Christ . 

Ensemble prions

Pour nous tous ici rassemblés et ceux qui ne peuvent rejoindre une communauté chrétienne ce dimanche :

que tous aient le désir de faire grandir l'Eglise, chacun selon sa vocation.

Ensemble prions

Seigneur Jésus,

toi le grand Pasteur et la Porte des brebis

accueille nos prières en ce jour

toi qui règnes avec le Père et le Saint-Esprit pour tous les siècles. 

AMEN

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre