Homélie
Prière universelle
SAINT JEAN BAPTISTE
(Luc 1/57-66.80)

 

N’importe qui existe en Dieu avant même d’exister dans le sein de sa mère. C’est vrai pour les prophètes comme pour chacun de nous. Habiter dans le temps est notre façon d’habiter l’éternité. Voici donc Jean Baptiste, hôte de l’éternité de Dieu qui fait surface dans le temps. Comme lui, nous sommes voulus, engendrés par Dieu. Par le seul fait d’exister, nous disons que Dieu vient au monde, qu’il prend visage dans le monde, tout comme le Christ, premier né d’une multitude de frères. Comme Jean Baptiste, nous annonçons sans même en avoir conscience, celui qui est venu, qui vient et qui viendra.

Le couple de Zacharie et Élisabeth souffrait de sa stérilité. Âgés, ils n’attendaient plus d’enfant. Zacharie s’appliquait aux rites du temple, ce qui ne le tournait pas directement vers l’avenir, mais plutôt vers la routine du calendrier. La visite de Dieu le déconcerte. C’est trop beau pour être vrai. Voici Dieu qui prend l’initiative, qui vient alors qu’on ne l’attendait pas, qui ouvre un chemin alors que l’on se croyait dans une impasse. Parce qu’il n’a pas cru d’emblée à la Parole de Dieu, voici Zacharie privé de parole, lui qui allait être le père de la voix qui crie dans le désert. Doute et mutisme d’ailleurs provisoires.
Un enseignement pour nous : même si notre foi ne répond pas à la visite de Dieu, même si nous restons sceptiques et inertes, l’œuvre de Dieu s’accomplit, sa puissance triomphe de ces obstacles. Elle nous rejoint dans notre absence : « Lève toi et marche » dira Jésus. Cette visite de Dieu est toujours possible. Jean recevra d’ailleurs un nom qui n’appartient pas à sa famille pour bien signifier qu’il vient d’ailleurs.

Certes Élisabeth et Zacharie ont été comblés par cette naissance, mais cet enfant n’est pas seulement pour eux, pour prolonger leur famille. Il est l’héritier de tout le prophétisme d’Israël, lourd de toute l’attente du peuple qui le précède, héritier d’une attente millénaire. A son tour, ce peuple particulier n’est là que pour signifier la sollicitude de Dieu pour tous les peuples (cf Luc.chap 1 et 2). Comme tout Israël, Jean n’existe pas pour lui-même mais pour un autre et à travers lui, pour tous les hommes, car Jésus est Sauveur de tous les hommes. Cela illustre le fait que toute naissance, même si cela n’apparaît pas tout de suite, est un événement de portée planétaire, qui s’inscrit en terme d’absolu: toute l’humanité est concernée. Hélas, cela n’est pas perçu par tous. Ce nouveau-né que voilà est plus précieux aux yeux de Dieu qu’à ceux des hommes. Là aussi nous sommes rejoints par Dieu : la vie de Jean ne parut pas très précieuse à Hérode, celle du Christ non plus aux notables qui voulurent le tuer. Mais Dieu est le maître de la vie, il nous rejoint toujours, même là où nous sommes oubliés ou rejetés.
24.6.18

24 Juin 2018 - Nativité de Saint Jean Baptiste

En cette fête de Saint Jean Baptiste
Faisons monter vers Dieu notre prière pour le monde entier.

R/ 27a Sois béni, Ô notre Père, prends pitié de nous

-Jean Baptiste prophétisa la venue de Jésus, sauveur du monde
que notre pape François et tous les pasteurs gardent la joie de l’appel qu’ils ont reçu et l’humilité du serviteur pour vivre leur ministère, ensemble, prions Dieu notre Père R/

-Jean Baptiste a préparé les chemins du Seigneur,
que Dieu suscite des prophètes en notre temps pour annoncer la venue du Christ dans le cœur de chaque homme de bonne volonté,
ensemble, prions Dieu notre Père R/

-Jean Baptiste a connu la prison, le rejet et la mort violente,
pour tous ceux qui sont victimes de l’injustice et meurent dans la rue, noyés en mer ou martyrs à cause de leur foi,ensemble, prions Dieu notre Père R/

-Pour nous tous ici rassemblés, qu’à la suite d’Elisabeth et de Zacharie, nous sachions reconnaître ce que le Seigneur accomplit dans nos vies et que nous lui rendions grâce dans le quotidien,
ensemble, prions Dieu notre Père R/

Dieu de tendresse et de miséricorde,
celui qui te cherche ne manque de rien,
exauce notre prière en ce jour
par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre