Homélie
Prière universelle
MARIE CONSERVAIT TOUTES CES CHOSES DANS SON CŒUR
(Luc 2/16 21)

Il est bon de lire cet évangile aujourd’hui. Ne sommes nous pas invités, un 1er de l’an, à considérer la nouveauté ? L’espérance qui avait soutenu le peuple si longtemps est accomplie : « un sauveur a été enfanté », une façon voilée de suggérer le nom de cet enfant : « Dieu sauve » et, plus discrètement encore son origine divine : « il a été enfanté ». Les bergers ne pouvaient pas comprendre, mais nous sommes nous, dans l’Église, à même de nous souvenir.

Il est le Christ, le roi du peuple élu. C’est la première fois que ce nom apparait et il vient d’en haut, des lèvres de l’ange, il est donc attesté par Dieu lui-même. Quel est le signe de sa royauté ? Une mangeoire : Voilà qui est encore plus étonnant ! Non seulement Dieu permet que cet enfant naisse dans la pauvreté, mais il fait de celle-ci le signe de sa souveraineté.

C’est un renversement complet de perspectives :

la puissance de Dieu et toute sa gloire se manifestent désormais dans cet enfant couché dans une crèche. St Luc nous fait ici comprendre que le Fils de David pourra régner sans difficulté en même temps que l’empereur Auguste . Il ne règnera pas de la même façon

Mais il nous enseigne aussi autre chose :
Pour accueillir une telle nouveauté, il nous va falloir ressembler aux bergers, à Marie, aux gens simples dont la mangeoire correspondait au réel de leur vie quotidienne. Plus tard Jésus l’exprimera dans une prière de reconnaissance envers le Père :

« Je te bénis Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout petits. Oui, Père, c’est ainsi que tu en as disposé dans ta bienveillance »
Lc 10/21

Les bergers vont beaucoup parler entre eux et autour d’eux. « Marie conserve ces paroles dans son cœur ». Elle croit simplement comme eux et devient par là même la figure du chrétien. Elle continue de réfléchir, de rassembler ces paroles, de les relire, de les relier, de les laisser mûrir dans son intelligence et dans son cœur.

Un vœu pour tous cette année:
Apprenons avec elle à écouter avec le cœur !

1 1 19

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre