Homélie
Prière universelle
QUI EST MA MÈRE ?
(Marc 3/20-35)

 

EN FAMILLE 

Nous venons d’écouter trois lectures. Depuis des siècles l’Église les a disposées ainsi pour nous aider à faire le point : d’où venons nous ? Où allons nous ? Avec au centre l’événement décisif, l’action de Notre Seigneur.

FETE DIEU
(Marc 14/16-26)

Corps livré, sang versé…ces expressions renvoient à l’actualité la plus dramatique, à Paris, Damas, Gaza, tous ces gens massacrés, torturés, violés, mis à mort de toutes sortes de façons. De tout cela s’élève comme une immense clameur : pourquoi faut-il que l’homme détruise son frère ?

ET MOI JE SUIS AVEC VOUS TOUS LES JOURS
(Mt 28/16-20)

Avouons-le, le dogme de la Trinité est peut-être, dans la foi chrétienne, celui qui est le plus difficile à admettre. Aussi bien juifs que musulmans, avec lesquels nous partageons la foi en un Dieu unique, ne comprennent pas pourquoi les chrétiens ont imaginé une chose pareille. Hérétiques pour les juifs, associateurs pour les musulmans, ils refusent de nous reconnaître comme eux fils d’Abraham.

En ceci il ne s’agit pas de théorie, mais d’expérience, celle des disciples de Jésus qui, avec lui, ont appris à nommer Dieu le Père, (Ps 89/27) tout en le découvrant lui, Jésus, comme l’Envoyé du Père, image parfaite du Père, en même temps qu’il leur promettait la venue d’un Autre lui-même, présent dès l’origine, mais capable de défendre sa mémoire et d’assurer à tout jamais, sous une autre forme, sa visibilité.
C’est bien de la vie avec Jésus que naît la conviction que Dieu est l’unité des trois.

Abbaye
Notre Dame de
Jouarre