Homélie
Prière universelle
Voici l'Agneau de Dieu
(Jn 1/29.34)

Depuis quelques semaines, nous sommes entrés dans une période électorale. Lorsque nous avons à élire les responsables de la nation, nous nous préoccupons de leur programme, de leur compétence. Les problèmes qui leur sont posés sont multiples, compliqués. N’importe qui n’est pas à même de les affronter et de porter une telle charge.

Chrétiens, nous savons aussi que Dieu a suscité un nouveau monde. Lui-même choisit ceux qui vont intervenir dans cette préparation. C’est la longue histoire du salut. Les deux premières lectures nous la laissent entrevoir.

« Tu es mon serviteur Israël, c’est toi que j’ai choisi pour être lumière des nations »
avons-nous entendu en premier lieu de la part d’Isaïe.

Cette lumière des nations ne viendra pas de façon spectaculaire comme un dictateur qui s’asservirait tous les peuples, mais comme un serviteur dont la force vient de Dieu. Il a du prix à ses yeux, même lorsqu’il sera humilié, méconnaissable.

Saint Paul se présente lui aussi comme envoyé, comme apôtre. C’est à ce titre qu’il écrit aux Corinthiens, en ajoutant qu’ils sont eux aussi des envoyés :

« Vous qui êtes à Corinthe l’Église de Dieu, sanctifiés dans le Christ Jésus, vous qui êtes, par appel de Dieu, le peuple saint »

Ce qui vaut pour eux, nous le savons, vaut aussi pour nous. Le Pape François, nos évêques ne cessent de nous le redire.
L’évangile, comme toujours dans la liturgie de la parole, nous dit ce qui est au principe, à la source de cette histoire du salut, à savoir le baptême de Jésus, cette scène extraordinaire dont Jean Baptiste fut le témoin :

« L’Esprit descendit sur Jésus pour y demeurer, alors que le Père lui déclara qu’il était son Fils bien-aimé »

Jean-Baptiste reconnaît qui est vraiment Jésus et ce qu’il va apporter de nouveau. Il est à la fois un regard qui reconnaît et une voix qui appelle. Il voit juste et il parle juste. Il est un simple témoin, mais par le fait qu’il voit juste et qu’il parle juste, il  porte le témoignage à son point de perfection.

Or, vous vous souvenez, nous sommes appelés à être une Église de témoins. Nous ne sommes pas tous appelés à assurer des charges, mais nous sommes tous appelés à être des témoins de Jésus-Christ. Donc Jean-Baptiste a ici quelque chose à nous dire, justement dans la mesure où il voit juste et où il parle juste.

Alors, que voit-il et que dit-il ?
Eh bien, deux choses :
Il dit d’abord que Jésus est l’agneau, c’est-à-dire qu’il le met en relation avec la vie cultuelle juive. Puis il dit qu’il enlève le péché, c’est-à-dire non pas qu’il l’expie, mais qu’il le supprime purement et simplement. Mais si Jésus est l’agneau de Dieu comme le dit Jean-Baptiste, cela signifie que les sacrifices au temple sont terminés, et que l’humanité est entrée dans un nouveau temps, dans une nouvelle ère. Jean-Baptiste présente Jésus comme l’unique agneau qui enlève le péché, qui l’emporte loin, qui débarrasse l’humanité du péché, et qui donc va pouvoir durablement mettre fin au chaos et rétablir l’harmonie perdue. Comment celui qui ne se distingue pas de n’importe quel autre homme va-t-il pouvoir rétablir cette harmonie primordiale ?

En fait, Jésus ne se distingue pas des autres hommes, sauf sur un point : il ne connaît pas le péché, c’est-à-dire qu’il ne connaît pas la séparation d’avec son Père céleste, et qu’il est donc à la fois pleinement homme et pleinement Dieu. Et s’il est Dieu, il préexiste à la création du monde. Avant moi il était, voilà ce que dit de lui Jean-Baptiste.

15.1.17

Prière universelle

Avec Jean Baptiste qui a rendu ce témoignage
à tous ceux qui l’entouraient : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel »,
Avec Paul, appelé à être l’Apôtre du Christ,
Et nous qui sommes appelés à être son Peuple saint,
Prions Dieu notre Père pour que son dessein d’amour se réalise.  

 R/   CONDUIS-NOUS DANS L’ESPRIT  (I. 10 b)

Pour ceux qui se préparent au Baptême, adultes, enfants, et pour ceux qui les accompagnent.
Pour que les baptisés eux-mêmes vivent dans la lumière reçue,
Prions le Seigneur de les garder fermes dans la foi.

Pour les missionnaires appelés à annoncer le Christ
jusqu’aux extrémités de la terre,
Prions le Seigneur de conduire chacun dans l’Esprit

Pour que dans notre monde qui souffre tant, nous soyons sûrs de notre Dieu qui se fait proche,
Et son dessein d’amour qui sera victorieux du mal,
Prions le Seigneur de faire de nous des ouvriers de Paix.

Pour notre assemblée,
Pour toutes les assemblées chrétiennes réunies pour célébrer l’Eucharistie
Et ceux qui en sont privés et prient ensemble,
Prions le Seigneur qui nous rassemble dans la foi.

Seigneur notre Dieu,
Toi qui fais des merveilles,
écoute nos prières,
Par Jésus le Christ notre Seigneur.
AMEN

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre