Homélie
Prière universelle
Bien aimé !
(Mt 4,1-11)

Pendant 40 jours Jésus va revivre l’épreuve vécue par son peuple pendant 40 ans.

Difficile de vivre au désert : Jésus va connaître la faim, la tentation comme nous de chercher la sécurité du pain quotidien par l’accumulation des richesses, l’illusion du pouvoir et de la toute-puissance dans la famille, le pays, l’entreprise, la tentation des « moyens courts ».

C’est d’ailleurs ce que le peuple lui demande, qu’il fasse des miracles, prenne la tête du peuple pour rétablir la souveraineté d’Israël. 

Mais Jésus n’a utilisé sa puissance que pour guérir, nourrir, changer les cœurs.

Il refuse la publicité, une légion d’anges pour le défendre. Il a connu la fatigue et la soif au puits de Sichar, le chagrin à la mort de Lazare. Il a connu toutes nos ambitions classiques. Ses tentations sont les nôtres et aussi, par voie de conséquence, au long des siècles, celles de l’Église souvent tentée d’utiliser à son profit un pouvoir reçu d’un Autre. 

Or c’est précisément dans sa manière de vivre son humanité que Jésus nous révèle sa divinité.

On attendait qu’il soit un surhomme. C’est le contraire qui se produit sur la Croix. 

Au fond, ce qui est commun à toutes les tentations, c’est de pousser Jésus à oublier le choix de Noël, de se comporter en tout comme un homme, hormis le péché

« Tu n’as voulu ni oblation ni holocauste.
Tu m’as façonné un corps et j’ai dit :
je viens à toi, ô Père pour faire ta volonté »
Heb 10/6

Ce grand et beau mystère de l’Incarnation, Dieu qui se révèle dans une vie d’homme, ses paroles, ses gestes, il donne sens à toute la vie de Jésus et, par sa grâce, à chacune de nos vies comme à la présence de l’Église dans le monde. N’avons-nous pas, comme Jésus, à revenir à ce qui motive en profondeur notre vie, à faire les mêmes choix que lui, à prendre appui comme Lui, sur la Parole entendue au jour du baptême : «

Tu es mon fils bien aimé. En toi j’ai mis tout mon amour » ?

Prière universelle

En communion avec toute l’Eglise en marche vers Pâques,
adressons notre prière au Père des miséricordes

R/ I 60 Nous implorons, Seigneur, ta miséricorde ! 

Pour les catéchumènes en marche vers le baptême
et pour tous les chrétiens qui les accompagnent,
que la puissance de la Parole, reçue dans la foi, les délivre de tout mal.
Ensemble prions. R/

Pour les responsables des nations,
que le désir de bâtir la paix entre les peuples soit plus fort
que les tentations du pouvoir et de la domination.
Ensemble prions. R/

Pour ceux qui fuient leurs pays en guerre spécialement en Syrie, en Irak,
qu’ils ne soient pas tentés au-delà de leurs forces
et qu’ils rencontrent les témoins de l’amour sur leur route
pour affronter les difficultés de l’existence.
Ensemble prions. R/

Pour nous tous ici rassemblés,
que nous laissions la miséricorde de notre Père des cieux toucher nos vies
et les transformer.
Ensemble prions. R/

Dieu de miséricorde,
accueille notre prière et exauce-la,
par Jésus le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre