Homélie
Prière universelle
Yeux, Oreilles, Langue
(Mt 17)

L’évangile nous raconte ce qui s’est passé ce jour là quand Jésus prit avec lui Pierre Jacques et Jean, les plus proches parmi les apôtres, les premiers appelés pour gravir une montagne, comment au sommet ils ont été témoins de quelque chose d’extraordinaire quand le visage de Jésus devint resplendissant comme le soleil, ses vêtements blancs comme neige et comment ils entendirent une voix venue du ciel : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé »… 

En réalité Jésus avait pris avec lui trois aveugles sourds et muets,
et il allait faire pour eux ce qu’ils lui avaient plusieurs fois vu faire :
guérir les yeux, les oreilles, la langue
.

Aveugles, ils savaient beaucoup sur Jésus, tout ce qui les avait séduits, la nouveauté, la force de sa parole, tout ce qui les avait portés à le suivre, ce que nous aimerions mieux connaitre, la richesse de son humanité, mais ils ne le voyaient pas en lui la plénitude de la divinité, ce en quoi ils demeuraient des aveugles.

Sourds ils l’étaient quand il leur disait sa véritable identité, quand il remettait les fautes et muets quand ici même, comme Pierre ils ne savaient pas quoi dire, sinon de proposer la construction de trois tentes.

Et nous voyons Jésus faire avec eux ce qu’il faisait avec tous les infirmes de leur espèce, une longue entreprise de guérison, commencée au jour de leur appel, dans le compagnonnage quotidien. Aujourd’hui, à la veille d’une épreuve difficile, c’est une nouvelle étape du traitement, plus radicale, au cours de laquelle ils peuvent accueillir les prémices de la guérison. Si cet événement de la transfiguration ne concernait que Pierre, Jacques et Jean, ce serait déjà extraordinaire et aurait de quoi nous remplir d’admiration, mais il nous concerne au premier chef.

Jésus n’a pas seulement pris ces trois pour gravir la montagne, mais nous tous qui acceptons de mettre nos pas dans ses pas.Ce qui s’opère en eux c’est une lente transformation. Si en descendant il nous est dit qu’ils ne comprenaient pas le mot « résurrection », ils ont fini par le comprendre, non sans peine, avec bien des doutes, une véritable nuit

Alors ils se sont souvenus de ce qui s’était passé sur le Thabor. Pierre le dira :

« Ce n’est pas en suivant des fables sophistiquées que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de Notre Seigneur Jésus Christ, mais après avoir été témoins oculaires de sa majesté. Il reçut en effet de Dieu le Père honneur et gloire, lorsque la gloire pleine de majesté lui transmit une telle parole : « Celui ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur ». Cette voix, nous l’avons entendue, elle venait du ciel, nous étions avec lui sur la montagne sainte » 2 Pierre 1/16.18  

Pierre était alors bien guéri de son infirmité.
Le même travail de guérison, l’Esprit Saint le poursuit en nous, depuis le jour de notre baptême, lors de notre premier appel tout au long de notre vie, cette vie qu’il nourrit et fait grandir tout spécialement lors du repas eucharistique. 

12.3.17

Prière universelle

Aujourd'hui,
la lumière de la transfiguration préfigure la lumière pascale...
Ensemble,
prions le Christ pour tous les hommes.

I 16 /  SEIGNEUR, NOUS TE PRIONS

Pour l'Eglise toute entière,
afin que chaque baptisé ait le souci d'être pour ses proches
reflet de la tendresse du Père,
prions le Seigneur.

Pour les peuples d'Afrique menacés par la famine,
pour les populations meurtries par la guerre,
pour tous ceux qui souffrent,
afin qu'au cœur de leurs épreuves se révèle à eux la tendresse du Père,
prions le Seigneur.

Pour les catéchumènes et leurs accompagnateurs,
pour tous les recommençants dans la foi
que la Parole de Dieu leur désignant son Fils bien-aimé
comble leur cœur et assure leurs pas
 prions le Seigneur,

Pour nous tous en chemin de conversion,
pour que – sans lassitude – nous regardions le Christ tranfiguré,
prions le Seigneur.

Seigneur, Jésus, icône du Dieu vivant,
Vraie lumière et Sauveur des hommes,
Accueille notre prière et daigne l'exaucer,
Toi qui règnes avec le Père et le Saint-Esprit.

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre