Homélie
Prière universelle
QUI EST MA MÈRE ?
(Marc 3/20-35)

 

EN FAMILLE 

Nous venons d’écouter trois lectures. Depuis des siècles l’Église les a disposées ainsi pour nous aider à faire le point : d’où venons nous ? Où allons nous ? Avec au centre l’événement décisif, l’action de Notre Seigneur.

 Tout d’abord un regard vers l’origine : Où es-tu ? C’est le point de départ, la question posée à Adam qui, après la faute, ne sait plus où il en est. Il avait un repère solide en la personne de celui qui lui avait donné le jour. Il l’a malheureusement méconnu. Il s’est trompé de modèle en se faisant une fausse idée de Dieu. Il doit le retrouver, réapprendre à vivre avec lui, le redécouvrir dans ce monde difficile

 Tourné vers l’avenir, St Paul pose la même question à l’homme qui ne sait plus où il en est, bouleversé qu’il est par ce qu’il a sous les yeux, un monde en régression, des frontières qui se ferment.

 « Non, dit l’apôtre, si l’homme extérieur s’en va vers la ruine, l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour »  Notre regard ne s’attache pas à ce qui se voit, ce qui se voit est provisoire.

Dieu construit pour nous dans le ciel une demeure éternelle.

Tout cela s’est joué dans ce que nous venons d’entendre.  Jésus qui entre dans une maison où la foule se rassemble. Ils l’écoutent, car il parle vrai, même les scribes qui pensent mal de lui. Il les a appelés pour leur faire comprendre que leur raisonnement est faux.

Et il y a sa propre famille, sa mère et ses frères, qui se tiennent à l’extérieur.

C’est l’Eglise qui, avec l’aide de l’Esprit Saint, a disposé ces textes de l’Ecriture pour nous permettre de faire le point : d’où venons-nous ? et où allons-nous ? Avec au cœur du temps, ce qui est décisif, l’événement Jésus Christ.

Où  sommes-nous ? A l’extérieur ou à l’intérieur ?  Sans quitter ceux qui l’écoutent, en ne répondant pas à l’appel de ceux qui le considèrent comme malade, Jésus désigne ceux-ci comme sa nouvelle famille fondée non plus sur les liens du sang  mais sur l’initiative de ceux qui choisissent d’être autour de lui. Déclaration prodigieuse : tout un chacun peut devenir frère, sœur ou mère de Jésus, c’est remis entre ses mains.     

Notons bien qu’en déclarant que celui qui fait la volonté de Dieu est son frère ou sa mère, Jésus établit une véritable connivence avec Marie, car nul ne pouvait mieux savoir que Lui comment elle faisait cette volonté, et comment elle lui avait donné le jour.

10.6.18                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

 

Prière universelle

Appuyés sur l’amour de Dieu, notre Père,
présentons-lui avec confiance notre prière pour tous les hommes.

Refrain : Souviens-toi, Seigneur, de ton Amour

 

1/ L’Écriture dit : « J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé »

Prions notre Père pour les apôtres de notre temps, le pape François, les évêques, les prêtres, mais aussi tous les chrétiens,
afin qu’ils soient en mesure d’annoncer l’Évangile en notre monde.

R/ :      Souviens-toi, Seigneur, de ton Amour

2/ « Seigneur, écoute notre appel, que ton oreille se fasse attentive au cri de notre  prière »

     Prions notre Père pour les malades, les prisonniers, les émigrés,
afin qu’ils ne perdent pas courage et puissent recevoir une main tendue, une aide fraternelle.

R/ :      Souviens-toi, Seigneur, de ton Amour

3/ « Ce qui se voit est provisoire, ce qui ne se voit pas est éternel »

     Prions notre Père pour tous ceux qui travaillent secrètement à la paix du monde, et pratiquent le bien qui ne fait pas de bruit :
les responsables politiques qui cherchent le dialogue,
les jeunes qui partent en mission humanitaire, les associations d’entraide aux plus démunis.

R/ :      Souviens-toi, Seigneur, de ton Amour

4/ « Mon âme attend le Seigneur, je suis sûr de sa Parole »

  Prions notre Père pour notre assemblée réunie ce matin,
Afin que l’espérance habite notre cœur en ce Dimanche d’été.

R/ :      Souviens-toi, Seigneur, de ton Amour

Dieu notre Père,

Toi qui nous as envoyé ton Fils pour nous sauver,
exauce notre prière en ce jour,
et nous marcherons, joyeux,
vers la demeure éternelle préparée pour nous dans les cieux,

PAR  JÉSUS-CHRIST, NOTRE  SEIGNEUR.

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre