Homélie
Prière universelle
Ces gens heureux de plaire à Dieu
(Jean 14/31-35)

Autrefois on a souvent opposé la loi ancienne, celle de l’Ancien Testament dite loi de crainte à la loi d’amour celle de l’évangile. C’était faux, et même dangereux, capable de favoriser l’antisémitisme. Combien de fois les psaumes nous parlent de l’amour de Dieu, aussi bien de l’amour de Dieu pour l’homme que celui de l’homme pour Dieu ! Comment parler d’Osée, de Jérémie, d’Élie sans parler de leur amour de Dieu ? Mais il est vrai que dans l’Écriture ces passages au sujet de l’amour sont mêlés à d’autres plus sévères inspirant la crainte au sens le plus étroit en oubliant la grandeur, la toute puissance de Dieu Créateur.

Quand Jésus parle d’un commandement nouveau il n’évoque pas un commandement supplémentaire s’ajoutant aux dix qui constituent la Loi donnée à Moïse sur le Sinaï.

Nous le voyons bien quand un scribe vient lui demander quel est le commandement le plus important de la Loi :

« Écoute, le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur, tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tut ton esprit et de toute ta force et tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grands que ceux là »
Mc 12/29-31

C’est clair. Jésus n’ajoute pas, mais il assume, récapitule, reprend à son compte le passé toujours actuel de la Loi. Il n’en reste pas moins que le commandement de l’amour mutuel est nouveau quand il correspond aux temps nouveaux qui commencent comme Saint Jean nous le précise

« Bien aimés, ce n’est pas un commandement nouveau que je vous écris, mais un commandement ancien que vous avez reçu dès le début. Ce commandement ancien est la parole que vous avez entendue. Et néanmoins, encore une fois, c’est un commandement nouveau…puisque les ténèbres s’en vont et que la lumière brille déjà »
1Jean 2/7-8

Ce commandement était donc présent dans l’ancien Testament, où bien des pages parlent de fidélité intérieure, de dialogue avec Dieu, mais il était enfoui sous beaucoup d’autres choses. Ici c’est premier.

Il vise à libérer le prochain,
à lui permettre de faire grandir ce qu’il a reçu de Dieu.
Il respecte son mystère
et l’aide à devenir ce que Dieu désire pour lui.

Que signifie aimer Dieu ? Ceux qui l’ont davantage aimé nous disent que ce n’est pas sentir Dieu, éprouver pour lui certaines émotions. Aimer Dieu c’est vouloir à chaque instant qu’Il soit le premier, une expérience à faire.

A ce point de ma méditation, je me suis arrêté pour faire la liste de ceux dont le souvenir m’est toujours si présent, une liste merveilleuse de gens heureux de plaire à Dieu en apportant le bonheur autour d’eux.

Faites cette même liste,
cela vous en apprendra plus que tout ce que je viens de dire !

19.5.19

Prière universelle 

 

Tous réunis en une même assemblée,
unissons nos cœurs pour proclamer l’Amour inlassable de Dieu.

I 12 – Dieu d’Amour, écoute-nous ! »

1/ « L’Amour du Christ nous a rassemblés dans l’unité »
Prions pour le Pape François, les évêques, les prêtres et les diacres
et tous ceux qui annoncent la Bonne Nouvelle de l’Amour infini de Dieu.

2/ « Qu’au milieu de nous soit présent le Christ notre Dieu »
Prions pour les familles et les peuples qui traversent des épreuves et la souffrance,
pour que Dieu mette sur leur route des porteurs de sa tendresse.

3/ « Où règnent l’Amour et la Charité, là règne Dieu »
Prions pour chacun de nous, que notre amour fraternel soit signe du Royaume qui vient.

4/ « Réjouissons-nous ; en lui trouvons notre joie »
Prions, en ce mois de Marie,
pour que nous grandissions dans la foi par un oui renouvelé chaque jour.

Dieu de tendresse et d’Amour, accueille notre prière
par Celui qui nous a aimés jusqu’au bout,
Jésus Christ notre Seigneur.

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre