Homélie
Prière universelle
UN FEU SUR LA TERRE
(Luc 12/49-53)

Le feu, il en est souvent question depuis quelques mois. Il y a les feux de forêt comme chaque année à cette époque, mais il y a eu surtout celui de Notre Dame, avec toutes le questions qu’il n’a pas fini de nous poser.
Jésus lui, dans l’évangile, de quel feu parle-t-il à propos de celui qu’il est venu apporter sur la terre et de ce grand désir qu’il a de le voir s’allumer ?

On peut, sans trop se tromper évoquer celui du Sinaï, ce buisson ardent qui attire la curiosité de Moïse, ce feu à la fois attirant et redoutable, cette nuée lumineuse qui guide le peuple dans la nuit du désert lors de son exode. C’est du feu que Dieu parle à Moïse en lui donnant les tables de la Loi. Celui-ci doit cacher l’éclat de son visage avant de purifier par le feu l’idolâtrie du veau d’or.

Ce feu parcourt donc toute l’Écriture.

Il se manifeste par la voix des prophètes. Jérémie a dans le cœur comme un feu qu’il ne peut contenir :

« C’était dans mon cœur comme un feu dévorant enfermé dans mes os»
( Jérémie 20/9).

Il devient le creuset chargé d’éprouver le peuple : « Je t’ai établi comme celui qui éprouve mon peuple pour que tu connaisses et éprouves leur conduite. Tous ils sont rebelles, semeurs de calomnies. Le soufflet est en marche, pour que le plomb soit dévoré par le feu » (6/27-30) . Il est le porte-parole de Dieu qui a dit: « Ma parole n’est-elle pas un feu qui purifie ?» Cette prédication va lui coûter cher.
En dénonçant les fausses alliances, il va devoir passer par la nuit d’une citerne remplie de vase, une sorte de baptême avec de tristes fonts baptismaux. On n’aime pas les porteurs de mauvaises nouvelles, même si elles sont vraies !

Jésus va provoquer les mêmes conflits.
Mais il inaugure une époque nouvelle. Il n’agit pas immédiatement comme le prévoyait Jean Baptiste, au point que la foi de celui-ci a pu se trouver mise en question. Il s’est opposé à Jean qui voulait faire descendre le feu du ciel sur les samaritains peu accueillants. Il a pourtant accompli à sa manière l’annonce de Jean-Baptiste quand il dit : « Je suis venu apporter un feu sur la terre… ». Il l’opère bien par le baptême de sa mort et de sa résurrection, puis par un geste et sa parole :

« Notre cœur n’était-il pas tout brûlant en nous quand il nous parlait en chemin et qu’il nous expliquait les Écritures ? »

Au cours de l’Eucharistie qui nous rassemble,
n’est-ce pas son Esprit qui nous parle.
Quel terrain va-t-il trouver ?

18.8.19

Prière Universelle

Présentons au Seigneur la vie souvent difficile de tous les hommes nos frères.

Une foule immense de témoins qui ont vécu dans la foi nous entoure.
Avec eux, prions pour le Pape François et tous les pasteurs de l’Église,
afin qu'ils ne se découragent pas face à l'ampleur des exigences de leur ministère de communion.

R/ Prends pitié de ton peuple , Seigneur !

Argent, violence,mépris,
tout cela engendre la guerre, la famine, les drames – nous en sommes témoins.
Prions pour que le feu apporté par Jésus s'allume dans tous les cœurs
et que l'entraide internationale soit vraiment efficace.

Un Éthiopien est intervenu pour obtenir la libération du prophète Jérémie.
Aujourd'hui prions pour tous les membres de l'ACAT et d'AMNESTY International
et pour tous ceux qu'ils soutiennent à travers le monde.

Rendons gràce à Dieu qui nous a rassemblés aujourd'hui et nous a fait écouter sa parole,
et prions pour que nous sachions accueillir dans les sacrements
le pardon et la force de vivre selon l'Evangile .

Père, daigne exaucer notre prière
et allumer en nous le feu de ton Amour pour tous les hommes,
Toi qui règnes aux siècles des siècles. Amen.

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre