Homélie
Prière universelle
Homélie 

En cet instant, nous ne pouvons que regarder Jésus en croix ; « Je n’ai voulu connaître parmi vous que Jésus Christ et Jésus crucifié », disait saint Paul, mais il ajoutait aux corinthiens :

« Si nous avons connu le Christ selon la chair, ce n’est plus ainsi que nous le connaissons maintenant »
2 Cor 1/16.

Connaître selon la chair, c’est en rester au sentiment, comme ceux qui n’aiment pas le vendredi saint parce que c’est triste ou à la douleur de voir un homme mourir cloué sur une croix. Elle est terrible cette souffrance. Qui peut rester insensible devant ce que nous venons d’entendre ? Elle se poursuit aujourd’hui dans le monde, dans les hôpitaux, les prisons, à Idlib, Gaza ou en Yemen.

Mais nous ne pouvons pas en rester là.

Connaître selon l’Esprit, c’est déjà se souvenir des dernières paroles de Jésus en croix ; Il ne condamne personne. « Père pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». Il ouvre la porte du ciel « Ce soir tu seras avec moi au Paradis ». Il ouvre le chemin de l’Église : « Voici ton fils, voici ta mère »

Connaître Jésus selon l’Esprit c’est le voir comme ces artistes du Moyen Age qui, au tympan de St Clément de Rome ont figuré la croix avec à son pied des sources d’eau vive irriguant un jardin de fleurs et abreuvant des animaux. « Toi qui est vraiment saint, toi qui es la source de toute sainteté… »

Ta croix Seigneur est source de toutes les bénédictions, la cause de toutes grâces.

Par elle les croyants tirent de leur faiblesse la force, du mépris la gloire, et de la mort la vie.

C’est bien alors, en ces heures que du fond de l’abîme naît une création nouvelle, l’homme debout, tourné vers Dieu. Il y a ici un merveilleux échange entre nous qui n’avions pas en nous de quoi vivre et lui qui n’avait pas en lui de quoi mourir (S.Augustin)

Ce qui vient de nous, notre humanité et notre faute hélas, c’est par cela qu’il est mort. Ce qui vient de lui, sa divinité, sa miséricorde, c’est par cela que nous vivons.

En ces heures de deuil, donne-nous Seigneur, de faire dans la foi le même chemin que ceux qui étaient là, au pied de la croix, ces femmes, le centurion, les disciples sur la route d’Emmaüs et de te reconnaître vivant, faisant route avec nous

Prière universelle

pu

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre