Homélie
Prière universelle
QUI EST LE FILS DE L’HOMME ?
(Mat.16/13-20 )

A pieds, sur la route, on réfléchit et l’on se pose bien des questions. C’était le cas pour Jésus et ses amis ce jour-là sur le chemin de Jérusalem. Celle que pose Jésus n’est pas n’importe laquelle. Elle revient sans cesse : « Le Fils de l’homme, qui est-il au dire des gens ? ». Les réponses ne tardent pas : « Jean Baptiste ? Élie, Jérémie, l’un des prophètes ? » Cela pour l’opinion publique ne suffit pas, même d’avoir nourri 5000 hommes. Ils attendent du spectaculaire, un changement de régime.

Cette question de l’identité de Jésus revient même lorsqu’il est sur la Croix : « Si tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant, descends de la croix ! ». Fils du Dieu vivant, Pierre s’exprimant au nom de ses compagnons, venait de le déclarer sur la route de Jérusalem. Jésus venait d’annoncer qu’ils y allaient et qu’il devait y mourir, ce que Pierre refuse.


Ils savent d’où il vient, ils vont maintenant découvrir où il va. Dimanche dernier,nous allions au nord, au pays de la Cananéenne. Jésus leur fait faire demi-tour vers Jérusalem au sud afin de découvrir ce que signifie accomplir, pour Jésus, mais aussi pour eux. Ils ne pourront entrer dans sa mission que s’ils le connaissent comme Fils de Dieu, y compris avant sa mort. Cela ne se fait pas sans peine, alors même que Pierre, en déclarant Jésus comme Christ Fils de Dieu parle non seulement en son nom, mais au nom du Père. Jésus le lui fait remarquer.

De ce fait il acquiert une identité nouvelle, Simon devient Pierre, la pierre sur laquelle on peut construire, avec un titre messianique : « Voici dit Dieu, que j’ai mis en fondement pour Sion, une pierre éprouvée, angulaire, de prix, solidement posée » (Isaïe 28/16) Dans sa première lettre Pierre parlera de ceux qui édifient l’Église avec lui comme de « pierres vivantes ».

La visibilité de Dieu dans l’incarnation
passe en nous dans l’unité d’un même corps.

Pierre récapitule en quelque sorte tout ce qui concerne le peuple des croyants. L’Église ne se définit pas par un appareil hiérarchique, mais par le Corps du Christ dont il est la tête, avec Pierre, Marie, Jean, les douze, chacun selon une place qui lui est propre. C’est l’Esprit qui nous rassemble en un seul corps de pierres vivantes.

Au cœur de l’Eucharistie, l’Église met sur nos lèvres cette prière :

« Regarde Seigneur le sacrifice de ton Église et daigne y reconnaître celui de ton Fils…
quand nous serons nourris de son corps et de son sang et remplis de l’Esprit Saint,
accorde nous d’être un seul corps et un seul esprit dans le Christ »

Amen !

Prière universelle 

Sur la foi de Pierre, le Seigneur a bâti son Église.
Dans la confiance, tournons-vous vers le Seigneur notre Dieu,
et prions-le pour tous les hommes

Ensemble prions pour l’Église,
pour notre pape François,
pour les prêtres, les diacres, les consacrés, les baptisés :
que le Seigneur donne à tous d’annoncer le trésor caché de l’Évangile.

R12 / Dieu d'Amour, écoute-nous.

Ensemble prions pour les théologiens,
les enseignants, les accompagnateurs spirituels :
que le Seigneur donne à tous d’annoncer la profondeur du Mystère de Dieu.

Ensemble prions pour les enfants et les jeunes
qui découvrent la Parole de Dieu :
que le Seigneur donne à tous de progresser dans la foi et l’espérance.

Ensemble prions pour ceux et celles qui visitent les malades
et les personnes isolées en ces mois d’été :
que le Seigneur inspire à tous les paroles de réconfort au cœur de la souffrance.

Ensemble prions pour nous tous rassemblés ce matin autour de cet autel,
pour nos communautés chrétiennes, nos familles et nos amis :
que notre action de grâce se traduise en paroles et en actes au sein de notre vie quotidienne.

Seigneur notre Dieu,
c’est Toi qui bâtis ton Église et la gardes de la puissance de la mort.
Accueille notre prière en ce jour,
et nous marcherons, joyeux, vers ce Royaume que Tu nous as promis.
par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre