Vivre en liens
Info Jouarre

Prière pour les victimes du drame de Sept Sorts

Ouverture : Prière de Saint François

O Christ, tu es venu nous apprendre à aimer !
Où se trouve la haine,
que nous annoncions l’amour.

Où se trouve l’offense,
que nous apportions le pardon …

Où se trouve la détresse,
que nous ranimions l’espérance.

Où se trouve la tristesse,
que nous suscitions la joie.

Où se trouve les ténèbres,
que nous répandions la lumière.

Psaume 114

p1070695J'aime le Seigneur :
il entend le cri de ma prière ;
il incline vers moi son oreille :
toute ma vie, je l'invoquerai.

J'étais pris dans les filets de la mort, retenu dans les liens de l'abîme,
j'éprouvais la tristesse et l'angoisse ;
j'ai invoqué le nom du Seigneur :
« Seigneur, je t'en prie, délivre-moi ! »

Le Seigneur est justice et pitié, notre Dieu est tendresse.
Le Seigneur défend les petits : j'étais faible, il m'a sauvé.

Retrouve ton repos, mon âme, car le Seigneur t'a fait du bien.
Il a sauvé mon âme de la mort,
gardé mes yeux des larmes et mes pieds du faux pas.

Je marcherai en présence du Seigneur sur la terre des vivants.

Psaume 115

p1070694Je crois, et je parlerai, moi qui ai beaucoup souffert,
moi qui ai dit dans mon trouble : « L'homme n'est que mensonge. »

Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu'il m'a fait ?
J'élèverai la coupe du salut, j'invoquerai le nom du Seigneur.
Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple !

Il en coûte au Seigneur de voir mourir les siens !
Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur, ton serviteur, le fils de ta servante,
moi, dont tu brisas les chaînes ?

Je t'offrirai le sacrifice d'action de grâce, j'invoquerai le nom du Seigneur.
Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple,
à l'entrée de la maison du Seigneur, au milieu de Jérusalem !

Lecture : 1ère lettre de St Jean - chapitre 4 versets 11-16

Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection. Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit. Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde. Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

Homélie du Père Philippe Legrand

Saint Jean, dans sa lettre, nous donne un message fort :

« Puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons nous aimer les uns les autres ».

Comment Dieu nous a aimés ? En nous livrant son Fils Jésus qui est passé parmi nous en faisant le bien et en donnant sa vie sur la Croix. Comme l’a rappelé le Pape François durant l’Année de la Miséricorde, Dieu n’est pas une idée mais c’est quelqu’un, Jésus-Christ, qui est le Visage de la Miséricorde du Père, Il se laisse toucher par ce que vivent ceux qu’Il rencontre ».

Dans l’évangile de ce dimanche, devant la Cananéenne qui interpelle Jésus et le poursuit de ses cris pour libérer sa fille, Jésus ne répond pas et reste silencieux (cf. Mt 15, 21-28). Devant l’annonce de deux catastrophes (cf. Lc 13, 1-5), Jésus appelle à la conversion des cœurs.

Tout d’abord, le Seigneur Jésus reste silencieux et ne répond pas. Ce silence n’est pas celui de l’indifférence mais celui du respect devant la souffrance et la douleur de ceux qu’il rencontre.

Un silence qui n’est pas abandon mais au contraire rempli d’une présence qui se veut réconfortante et apaisante pour guérir les blessures.

Un silence qui n’est pas découragement mais dignité et engagement pour faire barrage à l’horreur de la violence et de la haine qui ne doivent pas avoir le dernier mot.

Jésus appelle à une conversion profonde devant les événements. La vie est un cadeau de Dieu ; elle est précieuse et fragile à la fois ; nous devons la protéger. Jésus nous redit que nous ne vivons pas dans un monde enchanté, que le Mal est bien à l’œuvre autour de nous et en nous, mais que par sa vie, par sa mort et sa résurrection, il est plus fort que toutes les forces du mal et de la mort.

« Ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal ». Lorsque l’horreur nous atteint, lorsque nous ne voyons pas d’issue possible, lorsque nous avons l’impression d’être submergés, nous sommes invités à accueillir la présente aimante, miséricordieuse et pacifiante du Seigneur.

Jésus qui ne nous abandonne pas dans l’épreuve pour qu’à notre tour nous puissions réconforter ceux qui nous entourent par des petits gestes et des paroles de paix.

« Que faut-il faire pour changer le monde ? demandait-on à Mère Térésa qui répondait « que nous changions, vous et moi ».

Demandons les uns pour les autres, avec la force de l’Esprit Saint, de prier et d’agir pour garder confiance et espérance, pour bâtir un monde plus fraternel tel que Dieu le veux, Lui qui aime ses enfants.

AMEN.

Prière litanique

Ensemble, portons vers le Seigneur les événements de Sept Sorts

I 44  - En ton amour, souviens-toi de nous !

Seigneur nous déposons devant toi  la souffrance des victimes de ce drame :
Angéla, la jeune fille décédée,
Ceux qui ont été gravement blessés et ont leur vie brisée,
Dans ta miséricorde, Seigneur prends pitié de chacun.   R/

Seigneur nous portons devant toi les larmes de leurs proches : famille, amis, voisins
Les témoins du drame, les habitants de Sept Sorts et de la région…
Soutiens et réconforte nos frères dans l’épreuve. R/

Seigneur nous venons aussi vers toi nos questions :  
Pourquoi le mal ? Pourquoi des innocents souffrent-ils injustement ? pourquoi ? pourquoi ?
Accueille nos interrogations et apprends-nous à regarder la Croix. R/

Seigneur nous nous souvenons de celui qui a été l’auteur de ce drame, de sa famille …
de tous ceux qui sont cause de souffrance pour les autres …
Toi qui connais le cœur de chacun, nous les remettons entre tes mains. R/

Seigneur nous te présentons tous ces frères décédés ou blessés dans les attentats en Espagne et en bien d’autres lieux ;
Tous ses frères qui souffrent de la guerre et des violences…
Tous ceux qui ont été accidentés sur les routes des vacances, ceux qui se sont suicidés
Prends les tous dans ta miséricorde.   R/

 

Seigneur ce soir nous voulons aussi te prier pour nous même et ceux qui nous entourent :

Apprends-nous à aimer comme tu nous aimes.
Donne-nous un cœur compatissant et miséricordieux comme le tien.
Mets en nos cœurs le pardon, toi qui pardonnes nos péchés R/

Ouvre nos mains au partage, apprends-nous à devenir solidaires.  
Donne-nous un cœur fraternel envers tous.
Accorde-nous la force de donner notre vie pour nos frères. R/

Seigneur, enseigne-nous tes chemins, garde-nous dans l’espérance.
Découvre-nous la joie de te suivre, la joie de l’Évangile.  
Élargis l’espace de notre cœur pour que nous apprenions à devenir frère de tous.  R/

Oraison

Dieu tout-puissant, Dieu qui es l’amour,
prends pitié de tes enfants :
allège leur épreuve, renforce leur foi,
afin qu’ils puissent ne pas douter
que tu les aimes comme un père.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. AMEN

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre