Homélie
Prière universelle
Ne craignez pas...
(Mt 10, 26-33)

A certaines époques dans nos régions ces avertissements de Jésus ont pu paraître d’un autre âge.
Le temps n’est plus où les chrétiens avaient peur d’être livrés par les juifs, leurs frères, dans leurs synagogues, Nous n’en avons pas moins, comme le dit Jean Paul II, à purifier les mémoires de toute trace de mépris.Par contre qui ne voit pas l’actualité des paroles du Christ sur les persécutions ?

Après celles effroyables commises sous les totalitarismes du 20ème siècle, puis la chute des idéologies, la construction d’une Europe démocratique pouvait donner à espérer pour le reste du monde. Or aujourd’hui nous les voyons reprendre, à quelques heures de vol d’ici, en Égypte par exemple, où d’ailleurs elles n’ont jamais cessé à l’égard des Coptes, à l’égard des chrétiens, mais aussi de bien d’autres minorités religieuses.

J’ai entendu moi-même, en 1949, le témoignage de plusieurs jésuites professeurs à l’université l’Aurore de Pékin, emprisonnés pour avoir refusé de donner la liste de leurs étudiants chrétiens. L’un d’eux, le P.de Leef s’était coupé la langue pour ne pas parler : de vrais confesseurs de la foi. Cet après midi à Meaux notre évêque doit ordonner prêtre un jeune seine et marnais qui va  partir pour le Cambodge où eurent lieu de terribles massacres.La parole de Jésus adressée aux apôtres s’adresse bien, aujourd’hui comme hier à « ceux qui veulent vivre avec piété dans le Christ Jésus et sont dès lors persécutés » (2 Tim3/12).

Jésus ne dit pas d’aller au devant du martyre.
C’est ce qu’avait compris Edith Stein lorsqu’en 1939 elle quitte le carmel de Cologne où elle était entrée six ans plus tôt et se réfugie en celui d’Echt en Hollande. Mais en 1942 elle fait partie avec sa sœur Rosa d’un convoi de déportés pour Auschwitz où elle meurt le 9 août suivant.

« Il suffit au disciple de devenir comme son maître et au serviteur d’être comme son seigneur »

Disciple-serviteur, cette conformité confronte le disciple à la croix. En cas de persécution, les fidèles du Christ sont exposés non seulement à leur propre faiblesse et à la trahison de leurs frères, ils peuvent même avoir à préférer l’amour du Christ à ceux qu’ils aiment le plus au monde. « Qui vous accueille m’accueille… ».

Avec les messagers de Jésus, c’est Dieu lui-même qui entre quand on l’accueille. Nous ne sommes pas tous appelés au martyre, au moins sous cette forme, mais tous nous avons à pratiquer l’hospitalité à l’égard de ceux qui sont chassés de chez eux. « J’étais un étranger et vous m’avez accueilli » Mt 25/35.

Donne nous Seigneur, de le comprendre et de l’accomplir !

25.6.17

Prière universelle

L’Évangile nous dit que notre Père veille sur la vie de chacun de ses enfants.
Prions-le dans une humble confiance.

R/  DIEU D’AMOUR, ENTENDS NOTRE PRIÈRE (I 20)

-  Pour que tous ceux qui annoncent l’Évangile,
et ceux qui reçoivent l’ordination presbytérale, ou diaconale, ces temps-ci,
soient remplis de foi, de joie et d’amour,
Prions Dieu notre Père.

-  Pour que tous ceux qui se prononcent pour le Christ devant les hommes,
soient remplis de courage et d’espérance,
Prions Dieu notre Père.

-  Pour ceux qui ont des craintes pour leur vie,
ceux qui subissent des menaces ou des persécutions, mais qui valent bien plus que tous les moineaux du monde,
Prions Dieu notre Père.

-   Pour que nous tous, chrétiens rassemblés ce jour  pour cette célébration de l’Eucharistie :
soyons comblés de la grâce donnée en Jésus Christ,
Prions Dieu notre Père.


Dieu notre Père, que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ;
Accorde-nous de connaître ton Amour.
Par Jésus le Christ notre Seigneur.
Amen.

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre