Homélie
Prière universelle
Rencontrer...
(Luc 2/22.29-40)

Il y a de fortes ressemblances entre cette fête assez récente (1893) et celle qui, en Orient porte le nom de fête de la Rencontre. Jésus vient à la rencontre de son peuple représenté par Anne et Siméon, quand Marie et Joseph amènent leur enfant au Temple de Jerusalem pour une première rencontre officielle sous l’égide de la Loi

Ce fut ainsi une rencontre au sein de l’histoire
entre des jeunes, Marie et Joseph
et des vieillards, Siméon et Anne qui fréquentent toujours le Temple

Voyons comment Luc décrit ces personnages. Marie et Joseph veulent faire ce qui était prescrit par la Loi du Seigneur. Il y a comme une joie de remplir ce qui était prescrit, non pas comme une obligation administrative, pour être en règle, mais selon un désir profond. Ne chantent-ils pas le psaume : « Ta Loi fait mes délices ? »

Pour les anciens, Luc souligne qu’ils étaient guidés par le Saint Esprit.
Il présente Siméon comme un homme juste et pieux qui « attendait la consolation d’Israël ». Il dit que « l’Esprit Saint reposait sur lui » 2/25 qu’avant de mourir, « il aurait vu le Christ ».
D’Anne il dit que c’était une prophétesse, inspirée par Dieu, toujours dans le Temple, « servant Dieu dans le jeûne et la prière ». Deux vieillards bien vivants, poussés par l’Esprit.

Dans leur rencontre avec Joseph et Marie, au centre il y a Jésus

Ne trouvons nous pas dans cette scène les éléments principaux de toute rencontre avec le Christ, de toute vocation ? C’est Lui qui vient à nous, guidé par Marie et Joseph, et c’est nous qui allons à Lui guidés par l’Esprit. Mais au centre il y a lui qui anime tout, qui nous attire à l’Église, où nous pouvons le connaitre, l’admirer, apprendre à l’aimer.

Jésus vient à nous à travers les membres d’une famille, des amis, le charisme propre d’une famille religieuse. C’est toujours un don, une grâce, celui d’une forme de vie selon l’évangile. Les bâtiments, la liturgie, jouent leur rôle. C’est particulièrement vrai dans l’Église à travers le charisme d’une famille religieuse, comme de toute famille, une grâce vécue d’abord par un homme ou une femme. Pour le bien d’un ensemble.

Dans une communauté, mais aussi dans une paroisse, on vit la rencontre entre jeunes et aînés, entre observance et prophétisme. Ce serait dommage de les voir comme deux réalités opposées. A nous de laisser l’Esprit Saint les animer tous les deux. Le signe de tout cela, c’est la joie, celle d’observer, de marcher selon une règle de vie.

Je pourrais même citer ici l’exemple étonnant d’une fille de la Charité déclarant, à l’occasion de son jubilé d’or ou d’argent qu’elle avait toujours été heureuse dans la vie religieuse, car « on l’avait toujours laissé faire ce qu’elle voulait ». Et c’était vrai, à une époque où l’on ne badinait pourtant pas sur l’obéissance !

C’est une joie pour les vieux de communiquer la sagesse aux jeunes
et cela fait du bien aux jeunes de découvrir un patrimoine qui est aussi le leur,
non pour le conserver dans un grenier,
mais pour le porter de l’avant, en affrontant les défis que la vie nous présente.

Que la grâce de ce mystère, celui de la rencontre, nous illumine et nous réconforte sur notre chemin, aujourd’hui et demain.
31.12.17

Prière universelle

En contemplant la Sainte Famille de Nazareth,
prions ce matin pour toutes les familles de la terre.

R/I-58 : « Que naissent dans le monde ta douceur et ta paix. »

1.Pour l’Église notre Mère qui cherche à rassembler ses enfants dans l’unité et dans la fraternité,
prions Dieu notre Père plein de tendresse et de miséricorde.
R/

2.Pour les familles du monde entier qui connaissent l’épreuve,
prions Dieu notre Père qui reste attentif au bien de chacun de ses enfants,
le Dieu de toute consolation.
R/

3.Pour toutes les familles qui, au sein de notre société bouleversée et désorientée,
demeurent solidement ancrées dans le Christ, et transmettent leur foi à leurs enfants,
prions Dieu notre Père, le roc de nos cœurs.
R/

4.Pour les jeunes couples qui se fondent avec le désir d’un amour fidèle,
prions Dieu notre Père toujours fidèle à son Alliance.
R/

5.Pour nous tous et pour nos familles
demandons à Dieu notre Père source de toute paix et de toute joie, la grâce de l’unité.
R/

Père de la famille humaine, de qui vient tout don parfait,
écoute notre prière et exauce-la par Jésus ton enfant, le Christ notre Seigneur.
Amen

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre