Homélie
Prière universelle

 Apprenons-nous à aimer dans la famille ? Il est vrai qu’en général les bébés sont cajolés et que leurs premières expériences du contact avec autrui sont des caresses et des soins divers. Quand cela fait défaut la blessure peut marquer toute la vie. Jésus a-t-il appris l’amour dans sa famille ? Certes l’amour qui habitait Marie et Joseph était déjà d’un certain point de vue participation à Dieu lui-même comme pour nous tous. Pourtant Jésus a dû apprendre lui-même à être un homme, donc il a dû faire l’expérience de l’amour reçu et donné. Luc écrit que « l’enfant grandissait, se développait et se remplissait de sagesse » (2/40-2/52). Bien sûr la sagesse dont il s’agit est l’art de discerner, de distinguer entre le bon et le mauvais. Si Jésus a grandi dans ce domaine, c’est bien qu’il a dû l’apprendre.

Prenons au sérieux l’humanité du Christ. Ce monde qui vient de lui, il le découvre, il s’extasie devant les fleurs des champs, découvre la croissance du minuscule grain de sénevé. Bref il découvre toutes les réalités naturelles et humaines auxquelles « le Royaume de Dieu est semblable »

A part la visite des bergers et des mages, les évangiles et l’enfance nous annoncent surtout des événements redoutables : la persécution d’Hérode, la fuite en Égypte, la chemin de l’Exode fait à l’envers, l’annonce au Temple par Siméon que cet enfant n’est pas pour eux mais pour la libération d’un grand nombre, l’annonce du glaive qui transpercera le cœur de Marie, la fugue inquiétante et lourde de sens de Jésus au Temple – Seules paroles de Marie et de Jésus citées dans Luc, les reproches de Marie et la réponse apparemment dure de Jésus affirmant qu’il n’appartient pas à ses parents, mais se doit aux affaires de son Père. Littéralement Jésus leur échappe. Joseph reste muet, il est comme absent, virtuel, bien qu’en Matthieu il reçoive les messages de l’ange et prenne les décisions en conséquence. Donner la famille de Jésus comme modèle de la famille chrétienne demande quelques nuances. Ces textes ne nous présentent pas une famille à imiter, Ils sont faits d’allusions à la passion, à la résurrection.

Tout ceci ne signifie pas qu’il n’y ait rien à tirer des évangiles de l’enfance. Il y a dans cette famille quelque chose qui la rend exemplaire. Quoi ? Le respect total de chacun pour l’autre. En Matthieu 1/18-23 ; nous voyons Joseph se soumettre au mystère de Marie. Chaque être humain vit avec Dieu le secret d’une relation unique. Quant à Joseph ses songes symboliques qui lui dictent sa conduite- trois songes liés aux événements majeurs de la vie de la famille- traduisent le dialogue incommunicable qu’il entretient avec Dieu. Jésus et Marie se soumettent à ses décisions Jésus se soumet aux affaires de son Père, Marie et Joseph ne comprennent pas, mais respectent sa voie. De son côté, dans le détail de sa vie « il leur était soumis » 2/51. C’est important pour nous. Dans beaucoup de couples en effet, le mari peut être déconcerté par la manière d’agir de sa femme et réciproquement. On s’était lié à un conjoint imaginé, rêvé.

Accepter l’autre tel qu’il est et tel qu’il devient
suppose un accès à l’amour véritable,
ce qui ne se fait pas tout seul.

Même évolution nécessaire à l’égard des enfants dont on a tendance à préprogrammer l’avenir, à les rêver autres qu’ils ne sont. Tous ces dérapages, nous pouvons les éviter en méditant sur la sainte famille.

2.2.20

Prière universelle 

En ce jour de la Présentation de Jésus au Temple,
où nous fêtons aussi la vie religieuse et consacrée
présentons à Dieu notre monde, en attente de le rencontrer.

Prions pour toute l’humanité dont le malheur est de vouloir
prendre, retenir, garder pour soi au mépris même de la création …
Que cette chasteté professée par les consacrés
dont le sens est d’apprendre à respecter, donner, partager
devienne un chemin de bonheur pour les êtres humains …

R/ I 20 / Dieu d’amour, entends notre prière

Prions pour tous ceux qui ont plus d’argent que leurs besoins réels …
Que la pauvreté cherchée par les religieux
les aide à découvrir la joie d’une vie sobre, d’une sobriété heureuse
comme nous le demande le Serviteur des Serviteurs de Dieu : François.

Prions pour tous ceux que la vie écrase sous une injuste soumission…
Que l’obéissance à laquelle s’essaient religieux & consacrés
soit un chemin d’écoute de Dieu librement consentie
et une libération de tout esclavage pour chaque Homme assoiffé de vérité …

Prions pour nous tous ici rassemblés,
Que la stabilité dans la prière enracine nos activités en Dieu
Que le désir de nous convertir assouplisse la dureté de notre cœur
afin que ceux que nous rencontrerons vivent dans la joie et la paix …

Seigneur, tu révèles à notre monde la lumière du salut.
Entends notre prière & exauce-la,
Toi qui règnes pour les siècles des siècles.
AMEN

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre