Homélie
Prière universelle

SEL ET LUMIÈRE Mt 5/13-16

Il y a une vingtaine d’années,le maire d’une ville voisine a convoqué les habitants d’un quartier où, à la suite de la disparition de bâtiments publics s’offrait la possibilité d’édifier un ensemble de logements populaires. La population du quartier était plutôt de classe dite moyenne.
Les réactions furent d’emblée défavorables au point que le maire en vint à s’écrier : « Existe-t-il encore des chrétiens parmi vous ? ». Lui-même n’était pas précisément chrétien, mais il savait que le sel de l’évangile devait se manifester. Combien aujourd’hui sont dans la même atttente ? Ils étaient salés, constitués sel. La plupart étaient baptisés et selon le rite ancien le prêtre leur avait même déposé un peu de sel sur la langue pour bien signifier ce qu’ils devenaient, appelés à donner du goût, de la saveur autour d’eux.

L’évangile ne s’en tient pas au sel fondu dans la masse, mais il fait appel aussi à la lumière aisément repérable, mise en évidence. Et Jésus insiste :

« Que votre lumière brille aux yeux des hommes …afin qu’ils glorifient votre Père qui est aux cieux ».

Pourtant il dira au chapitre suivant : « Gardez-vous de pratiquer votre justice aux yeux des hommes…que ton aumône reste dans le secret » Saint Augustin dans son sermon « sur les brebis » explique qu’il faut tenir ensemble les deux consignes. Ce qui fait la différence, c’est l’intention profonde de nos comportements : si notre but est d’être bien vu et d’en retirer quelque prestige, nous nous mettons en quelque sorte à la place de Dieu ; si au contraire nous cherchons à convaincre les autres de la valeur du message qui nous fait vivre, la « gloire » ne vient pas sur nous, mais va à Dieu.

Jésus dit lui-même qu’il est la Lumière du monde (Jn 8/12). C’est dans cette lumière que nous devons marcher. Elle ne vient pas de nous, mais de lui. Nous n’en sommes que le reflet dans la mesure où nous donnons à voir l’amour dont nous sommes aimés.

De même que cet amour de Dieu va aux autres
en nous traversant, en passant par ce que nous pouvons faire pour eux,
de même la lumière qui peut éclairer leur vie,
les deux ne faisant qu’un.

Il n’y a pas que cela :

la lumière qui nous éclaire et nous fait éclairer luit également
quand nous avons besoin d’eux,
quand nous avons l’humilité d’attendre leur aide,
car Dieu nous aime par eux et à travers eux.
Dieu est à la fois abondance qui se déverse et pénurie qui nous appelle

Nous voici donc images de Dieu, que nous soyons le Samaritain qui va au secours du blessé ou le blessé lui-même-pensons au Christ en croix qui attend que nous tournions les yeux vers lui. C’est cette attention mutuelle réciproque qui nous fait exister. Par elle en effet nous sommes vraiment images de Dieu qui est échange, paternité, filiation. Esprit qui va et vient qui se donne et se reçoit. Telle est la lumière qui fait exister tout homme dans la mesure où il accepte d’en être éclairé. Mon Dieu donnez-moi votre Esprit !


9.2.20

Prière universelle 

Prions Dieu notre père, l’Au-delà de tout
qui ne cesse de vouloir faire alliance avec les hommes.

Pour les chrétiens du monde entier
afin qu’ils gardent l’espérance et n’oublient pas
qu’ils sont porteurs de la lumière du Christ,
prions ensemble …

R : I 12 / Dieu d’amour, écoute-nous

Pour la France et les pays qui traversent des crises
afin que l’esprit de sagesse et d’unité finissent par l’emporter,
prions ensemble …

Pour tous ceux qui, écrasés par la souffrance, ne voient pas d’issue à leur malheur,
afin qu’ils rencontrent des frères compatissants qui leur redonnent le goût de vivre,
prions ensemble …

Prions pour nous tous ici rassemblés pour l’offrande du Christ à son Père,
afin que nous cherchions à vivre une amitié toujours plus profonde
avec le Christ « Lumière du monde »,
prions ensemble …

Dieu notre Père, Toi l’ami des hommes,
entends notre prière et dans ta bonté veuille l’exaucer.
AMEN

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre