Homélie
Prière universelle
Éveilleur d'espérance
(Mt 13, 44-52)

 

En quelques phrases imagées très simples, Jésus nous confie son secret, la cause à laquelle il consacre son temps, ses forces. C’est ce qu’il nomme le « royaume de Dieu », le noyau fondamental de sa prédication, la passion qui anime toute son action. C’est la clef qu’il donne pour découvrir le sens de son activité.

Il n’enseigne pas en Galilée une doctrine que ses auditeurs devraient apprendre, mais il annonce un événement que les gens puissent attendre et accueillir avec joie dans la foi. Il n’apparait pas comme un maître qui mettrait seulement au point les traditions religieuses d’Israël. Il y a en lui un prophète passionné par une vie plus digne, moins étriquée, non pas quelqu’un qui se limiterait à faire de la morale, mais

un éveilleur d’espérance.

Jésus parle constamment du Royaume de Dieu sans dire précisément en quoi il consiste. Et cependant les gens comprennent car cela correspond à leurs attentes. Il s’agit vraiment d’une bonne nouvelle.

Matthieu a retenu qu’il le compare à un trésor caché dans un champ, au plus profond de nous-même car nous sommes le champ de Dieu. Ne cherchons pas le Royaume de Dieu ici ou là, il est au milieu de nous, en nous. Mais ici il faut faire attention, ne pas trahir la pensée de Jésus en réduisant le royaume de Dieu à un acte spirituel et individuel. Les paysans de Galilée attendaient autre chose, une venue de la justice qui ne se fasse pas à coups de bâtons par une intervention spectaculaire, mais un mouvement de libération simple et efficace.

Pour Jésus, Dieu s’approche, parce qu’il est bon, qu’il ne peut pas nous vouloir de mal. Il ne vient pas « défendre » ses droits ni demander des comptes. Il ne vient pas imposer une domination religieuse.

Il dit ce qu’ils avaient besoin d’entendre,
que Dieu prend soin d’eux.

Le Royaume de Dieu répond à ce qu’ils désirent le plus : vivre dans la dignité. Le royaume tel qu’il le présente est simple, à la portée des gens. Il a quelque chose de concret que même les plus ignorants comprennent : pour lui, c’est la vie qui passe en premier, pas la religion. En l’entendant parler, en le voyant guérir les malades, défendre les méprisés, ils voient que Dieu s’intéresse à leur vie, pas seulement à des questions religieuses.

D’où lui vient cette façon de comprendre le Royaume ? Certainement pas de l’enseignement des synagogues. Il semble qu’il ait communiqué sa propre expérience de Dieu, sa propre lecture des psaumes :

« Toi, Seigneur, miséricordieux et clément, plein d’amour et de fidélité »
(Psaume 86/15)

Il n’exclut personne. La Bonne nouvelle est pour tous, même si elle n’est pas entendue par tous de la même manière. La miséricorde de Dieu exige avant tout que justice soit faite aux pauvres et aux humiliés, ce que ne cessait de redire, non sans peine, Mgr Sabbah, l’ancien évêque de Jérusalem, un palestinien.. C’est pourquoi la venue de Dieu est une chance pour les exploités, mais une menace pour ceux qui les exploitent.

Quand nous avançons dans la lecture de l’évangile comme l’Eglise nous y invite chaque dimanche, nous voyons bien comment cette annonce du Royaume va évoluer, illustrant la parabole du semeur. Nous voyons l’ivraie envahir le terrain, la Croix prendre place au cœur de l’évangile, interdire tout triomphalisme. Mais par elle vient la victoire !

 

Prière Universelle 

Ensemble supplions le Christ
Qui peut nous donner bien au-delà de ce que nous pouvons demander.

Pour l’Église et ses Pasteurs,
Pour tous ceux qui témoignent de l’Évangile dans les lieux de vacances
Supplions le Christ de leur accorder un cœur attentif à la Sagesse du Royaume

I 67 : O Christ ressuscité exauce-nous !

Pour les membres des instances gouvernementales,
Pour tous ceux qui travaillent à la construction de l’Europe.
Supplions le Christ de leur donner un cœur intelligent et sage pour discerner les choix à faire pour le bien de tous.

Pour les hommes assoiffés de Dieu qui scrutent sa Parole,
Pour ceux qui cherchent un sens à leur existence
Supplions le Christ Sagesse de Dieu de leur montrer le chemin de la vie

Pour nous tous ici rassemblés,
Pour tous ceux que nous portons dans notre prière,
Supplions le Christ de nous ouvrir à la venue de son Royaume dans nos vies.

Jésus, toi le Trésor et la Perle de nos vies
accueille notre prière pour le monde
Toi qui règnes pour les siècles des siècles.
Amen

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre