Homélie
Prière universelle

TOUT LE MONDE TE CHERCHE Marc 1/29-39

Jésus se montre souvent comme un guérisseur, un thérapeute, un ennemi des maux qui accablent l’homme. Mais nous le voyons aussi renoncer à son pouvoir de guérir et attribuer la guérison à la foi du malade, comme à l’aveugle, à l’hémoroïsse, auxquels il dit : « Ta foi t’a sauvé ». Il ne faudrait pas en conclure trop vite que la guérison est la conséquence de la foi. Jésus guérit souvent des gens gratuitement si l’on peut dire, sans qu’il soit question de leur foi, le fils de la veuve de Naïm par exemple, la femme courbée, l’aveugle de Jn 9, la multiplication des pains, etc. On pourrait ajouter la belle-mère de Pierre.

La foi sauve, mais elle est elle-même un don de Dieu.
L’amour de Dieu la précède, et tout ce que nous avons à faire est d’y acquiescer.
La foi est toujours réponse.

Après les miracles, la question qui vient est « Qui est-il ? » La foi véritable ne pourra venir qu’après la Résurrection, même pour ses disciples. En attendant, on reste toujours dans l’incertitude. S’il est aussi puissant, n’est-ce pas lui le Messie qui vient nous libérer de l’occupation romaine ? C’est pour se dégager de cette ambiguïté que Jésus demande le secret.
Ne sommes-nous pas souvent comme les contemporains de Jésus ? N’attendons-nous pas souvent de Dieu qu’il vienne mettre de l’ordre dans le monde, régler les problèmes à notre place, nous épargner échec et souffrances, alors qu’il est venu pour être Emmanuel, Dieu avec nous ?

Jésus se retire dans un endroit désert, la nuit, pour prier. N’est-ce pas surprenant ? N’est-il pas uni en permanence au Père et à l’Esprit ? Désire-t-il quelque chose que le Père ne lui donne pas tout de suite ? Que lui dit-il ? Nous l’ignorons. Nous savons seulement ce qui se passe avant sa prière et ce qui s’en suit.

Nous n’aurons jamais fini de découvrir ce grand mystère du Verbe fait chair, l’incarnation.

Jésus entre dans l’épaisseur de la vie humaine, la nôtre. Nous le voyons s’attrister, se réjouir, pleurer devant le tombeau de Lazare, admirer la foi de la cananéenne. Il connaît la faim et la soif, la fatigue de la route. Nous le voyons aussi pris d’inquiétude devant cette foule qui le suit de plus en plus nombreuse et qui risque de se méprendre :

« Vous me cherchez non parce que vous avez vu des signes, mais parce que je vous ai donné du pain à satiété. Travaillez non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste jusque dans la vie éternelle, celle que le fils de l’homme vous donnera ».

Il a une décision à prendre. Il ne la prend pas comme nous qui demandons le plus souvent à Dieu, quand nous recourrons à Lui, de faire réussir ce que nous avons décidé. C’est devant le Père qu’il ajuste sa décision à la volonté du Père, à la raison fondamentale pour laquelle « il est sorti du Père » Sa décision, nous la connaissons, elle est le fruit de cette prière solitaire par laquelle il nous donne l’exemple de toute décision prise en vérité, dans l’Esprit de Dieu : « Partons ailleurs » dit-il à Simon qui le presse de rentrer pour poursuivre ce qui, selon lui, commence si bien de la mission d’un Messie libérateur.

Partir ailleurs, ce n’est pas d’abord faire des miracles, c’est chasser les esprits mauvais, ce qui est incompatible avec l’annonce de l’évangile, c’est aller vers Jérusalem, là ou, un certain vendredi saint, tout doit s’accomplir.

M.S 7/2/2021

 

Prière universelle 

Dieu a envoyé son Fils parmi les hommes
pour guérir toutes nos infirmités
celles du corps et celles du cœur,
Prions-le avec confiance pour tous les hommes nos frères.

Pour que l’Espérance déposée au baptême
dans le cœur de chaque chrétien grandisse
et devienne la force qui soulève l’Église tout entière
en lui ouvrant des chemins nouveaux de compassion,
ensemble prions.

R/I-12 : « Dieu d’amour, écoute-nous ! »

Pour que tous ceux qui ont reçu mission
de gouverner leur pays soient vraiment attentifs
au bien-être de leurs concitoyens en ces temps de pandémie,
ensemble prions.

Pour que l’Amour dont Dieu nous aime
réconforte le cœur de ceux qui soignent les malades,
de ceux qui viennent en aide aux personnes en détresse
en ces temps où guerres, épidémies et catastrophes naturelles ébranlent notre planète,
ensemble prions.

Pour que l’écoute de la Parole de Dieu, en ce jour,
touche nos cœurs, et les rendent vigilants dans la prière,
et joyeux dans l’action de grâce et la louange,
ensemble prions.

Seigneur notre Dieu, force de ceux qui espèrent en Toi,
Écoute notre prière et exauce-la.
Toi qui règnes pour les siècles des siècles.
Amen

blog comments powered by Disqus
Abbaye
Notre Dame de
Jouarre