Prière Universelle 

Le Christ est notre grand prêtre :
présentons-lui notre prière,
lui qui intercède toujours en notre faveur.

Pour nos évêques réunis en Assemblée plénière à partir de mardi
et appelés à témoigner au cœur de notre société que l'amour de Dieu
se traduit au plus profond de l'engagement pour l'homme,
ensemble, prions Jésus, notre Sauveur :

R/ : Jésus Sauveur, exauce-nous ! (I 56)

 

Prière Universelle 

 

Entourés de la foule des saints qui ont vécu et partagé
l’Amour du Seigneur,
prions-Le pour tous les hommes

Pour les croyants d’aujourd’hui, chrétiens ou non chrétiens,
qui vivent « la grande épreuve » de la persécution,
afin qu’ils reçoivent un Esprit de force et de paix,
prions le Seigneur

R/ 22a : Souviens-toi, Seigneur de Ton Alliance !

Homélie du P. Jean-Michel, abbé de Landévennec

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? » : la façon dont Jésus rejoint l’aveugle Bartimée prend la forme d’une question pleine d’empathie. Nous devrions nous en souvenir quand nous nous demandons comment annoncer l’Evangile. Jésus, lui, ne vient pas d’abord enseigner une doctrine, il vient rejoindre des hommes et des femmes au cœur de leurs préoccupations et il commence par se mettre à l’écoute de leur désir et de leurs besoins. Ainsi, sur ce chemin qui le mène à Jérusalem, où nous le retrouvons depuis plusieurs dimanches, au jeune homme riche qui l’interpelle il demande « pourquoi m’appelle-tu bon ? », puis un peu plus loin aux fils de Zébédée, qui s’approchent de lui il demande «  que voulez-vous que je fasse pour vous ? » et ce matin au fils de Bartimée qui vient de bondir jusqu’à lui il lance « que veux-tu que je fasse pour toi ? ». Peu importe la pertinence de la motivation qui pousse les uns et les autres à interpeler Jésus, Lui accueille et prend en compte toute sollicitation qui lui est adressée. Et rien de plus profane et en même temps de plus spirituelle que cette question qui atteint la personne au plus intime de l’être : « que veux-tu que je fasse pour toi ? ». Qui d’entre nous ne serait pas touché par cette demande du Seigneur qui nous rejoint à la racine de l’être ? et bien justement, ce matin c’est à chacun et chacune d’entre nous qu’il adresse cette même question : « que veux-tu que je fasse pour toi ? ». Chacun d’entre nous peut ce matin accueillir ces mots au plus secret de son cœur et se laisser regarder par Jésus qui s’offre ainsi à lui pour le sauver, pour nous sauver et nous manifester son désir que nos vies soient à la sienne greffées.

Sur le chemin de Jérusalem, parmi les trois interlocuteurs qui, s’adressent à lui, seul Bartimée dont la condition d’aveugle est clairement signalée semble, paradoxalement, assez clairvoyant pour reconnaître en Jésus le Messie davidique et assez humble pour admettre sa cécité « Rabbouni, que je retrouve la vue ! »

Abbaye
Notre Dame de
Jouarre
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner