Prière universelle 

A Celui qui peut accorder bien au-delà de nos désirs
présentons notre monde et ses attentes.

« Soyez fidèles à l'appel que vous avez reçu. »
Prions pour tous les jeunes appelés à la suite du Christ.
Qu'ils n'hésitent pas à se donner tout entiers au service de l’Église
afin que ne manquent jamais les prêtres qui transmettent
le don de l'Eucharistie

R/ I 20 Dieu d'amour, entends notre prière !

Session de cellériers

La vie monastique nous conduit à exercer toutes sortes de métiers… dont certains pour lesquels nous n’avions pas forcément de formation à la base. C’est pour cela que régulièrement des sessions intermonastères sont organisées. Elles sont l’occasion de partager entre frères et sœurs questions et formations.

Ainsi, début juin, une session de cellériers s’est déroulée à Jouarre. Les celleriers portent souvent les soucis des travaux et de toutes les questions matérielles de nos monastères. Rien de tel donc qu’un de ces moments où l’on peut mettre les questions au commun et être soutenus

Homélie du P. Michel

Dimanche dernier, nous avons vu Jésus envoyer les apôtres en mission pour la première fois de leur vie, deux par deux, leur recommandant de faire les mêmes œuvres que Lui : chasser les démons, guérir les malades, etc. Aujourd’hui, dans l’évangile, nous voyons les apôtres revenir auprès de Jésus et lui raconter tout ce qu’ils avaient fait. Il semble bien que les apôtres étaient très fiers d’eux et qu’ils en avaient long à raconter. Tout avait bien fonctionné. « Même les démons nous étaient soumis ! » Les miracles opérés par la parole et les mains des apôtres semblent avoir été très nombreux. Jésus communie à leur joie, non sans avoir une réaction bien dans son style, très humain : « Venez à l’écart, reposez-vous un peu ! » Devant tant d’excitation et de fierté, Jésus ne trouve rien à dire de mieux que de les inviter à se reposer un peu.
Bien des siècles plus tard, saint Bernard déclarait, dans le même esprit :

« Il est nécessaire, de se préserver des dangers d'une activité excessive, quelles que soient la situation ou la charge que l'on occupe car - dit-il au Pape de l'époque et à tous les Papes, à nous tous - les nombreuses occupations conduisent souvent à la "dureté du cœur", elles ne font que "tourmenter l'esprit, épuiser le cœur et faire perdre la grâce" (II, 3).»

Abbaye
Notre Dame de
Jouarre