Prière universelle 

En ce premier dimanche de l'Avent
qui fait entrer l’Église dans une nouvelle année liturgique,
il nous est bon d'entendre la promesse du Seigneur :
« Voici venir des jours où j'accomplirai la parole de bonheur que j'ai prononcée. »
Confions-Lui nos frères et sœurs en humanité.

Pour l’Église, pour le prochain voyage du pape François à Chypre et en Grèce,
pour toutes les rencontres qui se vivront au long de cet Avent,
afin qu'elles soient des « visitations »
laissant jaillir une espérance neuve pour tous
prions Celui qui vient accomplir sa parole de bonheur.

R/ En ton Amour, souviens-Toi de nous.

Homélie du P. Michel 

Il fut un temps pas si lointain où ce titre n’était pas sans susciter des sentiments assez vifs. Le rapport avec la vie politique n’était jamais très éloigné. Dans ma première paroisse un petit groupe de monarchistes se réunissait régulièrement. L’un des enfants était même chargé de faire la quête. Devenu prêtre par la suite il abandonna assez vite cette orientation. Plusieurs ici l’ont bien connu

Ce titre de roi était donné tout normalement à quiconque était détenteur du pouvoir. Un traité de St Thomas d’Aquin le justifie pleinement parmi tous les titres liés au pouvoir.

 Aujourd’hui il intervient dans un terrible affrontement entre Jésus et le pouvoir romain. Investi de tout pouvoir, il l’est au-delà de tout ce que Pilate peut concevoir et il tente de le lui  faire comprendre «  Mon royaume n’est pas de ce monde ! »

Jésus précise la nature du pouvoir qui lui a été donné. L’évangile nous en donne de nombreux aperçus, dans sa parole, ses miracles . ce pouvoir ne va pas s’exprimer par des articles de code  Il est venu pour rendre témoignage à la vérité, nous dit-il.

 Il s’applique donc à toute réalité qu’il travaille à pénétrer de son esprit, de l’intérieur. Il est des gens qui, par leur seule présence, apportent une autre Présence , celle de Celui qui avait déclaré : « apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur ! »

Nous venons de clore le mois d’octobre qui est le mois du Rosaire, cette belle prière méditative récitée à partir du chapelet. Si le rosaire est la prière la plus spontanément associée au chapelet chez les catholiques, il existe pour autant de nombreuses autres prières à réciter à l’aide de ces petits grains. Cette façon de prier en égrenant un chapelet est très ancienne et se retrouve dans de nombreuses traditions. Quelle que soit la prière, le principe reste le même : réciter une prière ou une invocation à chaque grain. Cette répétition permet de rentrer dans l’oraison, notamment en recentrant la pensée, en calmant le mental et en disposant ainsi son cœur à la méditation et à la contemplation. Voici quelques exemples de belles prières qui peuvent être récitées à l’aide d’un chapelet :

  • Bien sûr la prière du rosaire ! En quatre tours de chapelet -qui peuvent être répartis sur la semaine - et grâce à la récitation de dizaines de Je vous salue Marie, nous méditons vingt mystères associés à la vie du Christ : mystères joyeux, mystères lumineux, mystères douloureux et mystères glorieux.
  • Le chapelet à l’Esprit-Saint permet également de méditer des mystères en invoquant le Saint Esprit sur chaque grain. Chaque dizaine est dédiée à un mystère correspondant à une action du Saint-Esprit dans l’Evangile et dans notre vie. La prière entière en contient 10.
  • Il existe également des chapelets pour prier avec les saints : notamment le chapelet de saint Joseph ou celui de sainte Thérèse de Lisieux. Ce dernier a un format qui lui est propre puisqu’il ne contient que 24 graines, correspondantes aux 24 années de sa vie.
  • D’autres prières du chapelet nous ont été transmises à travers des apparitions de Jésus. C’est le cas du chapelet de la miséricorde divine, dicté à sainte Faustine. Il est récité pour le salut des âmes. C’est également le cas du chapelet des saintes plaies de Jésus, transmis par sœur Marie Marthe Cambon. Ce chapelet invite à méditer les souffrances du Christ à travers les différentes blessures de son corps.

Alors, en ce mois de novembre, ne lâchons pas notre chapelet !

Abbaye
Notre Dame de
Jouarre
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner